Homélie et photos de l’Heptathlon de doyenné pour la Pentecôte 2022

ActualitésHomélies

Publié le 5 juin 2022

Samedi 4 juin, le doyenné Sud Charente était en fête pour la Pentecôte ! Arrivés en voiture, à vélo, en marchant, avec des ânes, ou ayant passé l’après-midi à jouer ou à vivre des temps de prière, tous se sont rassemblés à Puypéroux pour un temps de vêpres avec les Sœurs de Maumont, un repas partagé et une très belle messe en plein air face au soleil couchant. L’Esprit a soufflé dans la simplicité, la bienveillance et la douceur de ce que nous avons vécu !

Homélie

Il y a quelques semaines, nous étions à l’abbaye de Maumont et nous entendions et méditions ce texte de la Création, à la Genèse. Et dans le jardin de la Genèse, Dieu cherchait Adam, qui était dans la peur et qui s’était caché. Et Dieu cherchait : « Où es-tu ? » Et nous, comme en une image de cet Adam, nous avions enfouis nos grains de blé dans la terre, nous les avions cachés, au risque qu’ils meurent. Et là, privé d’air et de lumière, ils sont morts.

Mais un peu plus de 90 jours après, nous voici à nouveau rassemblés à l’abbaye de Puypéroux comme en un nouveau jardin. Le blé que nous avions caché est devant nous et nous comprenons. Le grain a levé, l’épi a poussé. Nous comprenons que la mort a été vaincue, que la vie a été la plus forte. Nous comprenons que l’événement de Pâques a fait son œuvre, en ces grains de blé comme en Adam et comme en nous. Nous étions cachés comme lui, dans notre peur ou notre mort ou notre culpabilité, appelez cela comme vous voulez. Mais Dieu nous a retrouvés pour nous en faire sortir, pour nous faire vivre et revivre, pour nous ressusciter. Et il nous envoie son Esprit. Un Esprit que ne fait pas de nous « des esclaves ou nous ne ramène pas à la peur », mais un Esprit qui fait de nous des enfants. Des enfants de Dieu. Des enfants libres. Un Esprit en qui nous crions « Abba ! », c’est-à-dire « Père » en nous adressant à Dieu.

Le jeu de cache-cache avec Dieu est terminé. Les Apôtres eux-mêmes, enfermés par la peur, ont été retrouvés dans leur cachette et l’Esprit qu’ils reçoivent les en fait sortir. Finie, l’obscurité des ténèbres, c’est maintenant en pleine lumière qu’ils peuvent vivre, et nous avec eux.

Cette expérience que nous avons vécue, nous n’avons pas à la garder pour nous. Nous nous sommes rassemblés aujourd’hui de toutes nos paroisses et nos communautés locales pour aller au bout de cette expérience communautaire, mais nous voilà invités à repartir aux quatre horizons d’où nous sommes venus à vélo, en voiture, en jouant, en marchant ou accompagnés d’ânes. Dans notre prière en effet, et dans nos engagements divers, nous portons le monde dans lequel nous vivons. Et combien voyons-nous d’obscurités et de ténèbres, d’enfermements et de peurs, de désespérances et d’abandons. Autour de nous. Dans nos familles. Dans notre Eglise, même, et dans nos communautés chrétiennes ! Mais il nous faut aller jusqu’au bout du Mystère de Pâques, et jusqu’à la Pentecôte et au don de l’Esprit qui déploie en nous tous ses dons pour vivre autrement, pour vivre en enfants de Dieu, pour vivre en frères et sœurs de Jésus ressuscité !

Ces dons, nous en avons fait l’expérience ensemble aujourd’hui à travers toutes nos activités, nos échanges, notre prière, notre rencontre. L’ « Heptathlon », de « hepta = 7 », nous a donné cette belle occasion de découvrir ou redécouvrir ensemble les 7 dons de l’Esprit non comme des objets de connaissances religieuses, mais comme des réalités essentielles à notre vie de baptisés marqués de l’onction du Saint Esprit. Ces dons sont les dons de la sagesse, de l’intelligence, du conseil, de la force, de la science, de la piété et de la crainte de Dieu. Ces dons sont pour nous ! Pour que nous en vivions ! Pour que nous en fassions profiter notre entourage, nos familles, notre monde et même l’Eglise et nos communautés chrétiennes ! N’enterrons pas ces dons. N’enterrons pas le don de Dieu, ne laissons pas mourir le don que Dieu fait à chacun. « Chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit », dit le livre des Actes. Chacun de nous est porteur d’un don que Dieu lui fait, que l’Amour de Tout-Amour glisse en notre existence et qui ne demande qu’à grandir et se déployer. L’Eglise et le monde ont faim et soif des dons de chacun ! Faim, soif et besoin ! C’est le processus synodal dans lequel toute l’Eglise et nos paroisses aussi ont encore besoin d’avancer, parce que la synodalité fait droit aux dons que chacun a reçu et les mets tous en communion dans l’écoute priante de l’Esprit Saint et la réalisation du Royaume de Dieu. Nul ici ne peut dire « je suis trop vieux, ou trop jeune, ou trop malade, ou trop fatigué, ou pas assez croyant ou priant ou savant. » Ni nous, ni personne de notre entourage. L’Esprit de Dieu prodigue ses dons à chacun. Et l’Eglise et le monde ont besoin de chacun, de nous tous.

            La fête de Pentecôte est à la fois la fête de l’unité, de la communion des différences, de l’ouverture et de l’envoi. Ne nous cachons plus comme Adam. L’Heptathlon de Pentecôte nous invite à sortir et à vivre, à jouer, à danser, à chanter, à courir, à servir, à aimer. A participer librement et joyeusement à la construction du Royaume de Dieu, à la vie du monde et de l’Eglise, à quitter nos petites sécurités pour nous jeter avec confiance dans la Parole de Vie promise à chacun et à tous, dans toutes nos différences. « Des langues qu’on aurait dites de feu » descendent sur chacun des Apôtres. Accueillons nous aussi ce feu de l’Esprit en nous et laissons-le nous brûler le cœur de sa sagesse, de son intelligence, de son conseil, de sa force, de sa science, de sa piété, de sa confiance, et encore de son amour, de son audace, de sa vérité, de sa douceur, de sa présence.

Amen.

P. Benoît Lecomte

Retrouvez l’album photos de la journée de l’Heptathlon de Pentecôte ici

Heptathlon de Pentecôte du doyenné Sud Charente - 4 juin 2022

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche