Homélie du père Patrice Zoma : Ascension du Seigneur B

Saint Cybard sur Charente et Nouère

Publié le 17 mai 2021

Quarante jours après Pâques, l’Eglise fête l’Ascension de notre Seigneur Jésus Christ, son départ vers le Père. Humainement, nous pourrions dire que c’est un départ particuliers car il se fait sans chaudes poignées de mains, d’accolades, d’embrassades ni larmoiements aux yeux…. Le Christ s’élève aux yeux de ses apôtres. Cette fête les fait vivre dans l’espérance tout en accomplissant leurs tâches quotidiennes, confiants en la présence du Seigneur à leurs côtés.

1-Espérance : Le Christ monte au ciel et les apôtres ont les regards  tournés vers le ciel .Le ciel est la patrie définitive à laquelle aspirent les apôtres et bien sûr chacun de nous. Comme nous le rappelle la Préface de l’Ascension : « Il ne s’évade pas de notre condition humaine : mais en entrant le premier dans le Royaume, il donne aux membres de son corps l’espérance de le rejoindre un jour. »Chaque homme aspire à une vie meilleure, plus grande et l’apôtre Paul le confirme dans la seconde lecture en ces termes : « Notre vocation nous a tous appelés à une seule espérance »

Tant d’hommes et de femmes nous ont devancés à la suite du Christ. Nous aspirons et consolidons notre espérance de les rejoindre un jour, tôt ou tard mais le plus tard possible. Auparavant, les apôtres sont invités à continuer d’accomplir leur mission dans le quotidien de leur vie.

2-Mission : Le Christ monte auprès du Père, il charge les apôtres de poursuivre la mission qu’Il a Lui-même accomplie. « Allez dans le monde entier, proclamez l’évangile à toute créature. Celui qui croira et se fera baptiser, celui-là sera sauvé, celui qui refusera de croire sera condamné… » Annoncer la parole, donner le baptême, vivre une nouvelle vie dans le Christ. Là réside la mission de l’Eglise dans une triple dimension : annoncer, célébrer et témoigner. C’est la triple fonction de l’Eglise aujourd’hui : Annoncer-célébrer-Témoigner. L’ascension du Christ est le point de départ de la mission des apôtres. Nous sommes à la finale de l’évangile de saint Marc qui fait une ouverture missionnaire pour dire que l’histoire n’est pas la fin de la mission de l’Eglise. Elle ne fait que commencer. Cette mission est fécondée par la présence perpétuelle du Christ dans l’Eglise.

3-Présence perpétuelle du Christ : Son ascension n’est pas une fuite encore moins un abandon des hommes ou de leur condition humaine. Jésus ressuscité les rassure de sa présence à leurs côtés. Chaque fidèle dans sa part de responsabilité est accompagné par le Christ. C’est à nous chrétiens d’aujourd’hui de nous engager dans la société actuelle pour manifester le Royaume de Dieu, rendre le Christ présent.

Demandons, en cette fête de l’ascension, la grâce  de savoir accomplir nos tâches quotidiennes avec tout l’amour de nos cœurs tout en espérant qu’au retour du Christ il nous trouve dignes d’avoir accès à son royaume. Amen.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche