Homélie du père Frédéric Vollaud : 6° dimanche de Pâques

Saints Apôtres

Publié le 10 mai 2021

L’Eglise n’en finit pas de se réjouir de la Résurrection de Jésus !

Pendant 50 jours elle chante l’Alléluia de la Vie plus forte que la mort, même si la mort est toujours à l’horizon de nos existences…

Et elle revient sans cesse aux paroles qui la font vivre, aujourd’hui comme hier, les paroles de son Seigneur, qui éclairent sa route et donc la nôtre !

L’évangile est tiré du Testament spirituel de Jésus (Discours après la Cène) . Ses paroles ont donc un poids tout particulier. Nous devons les recueillir avec une attention amoureuse !

Que dit Jésus au moment de mourir ?

Il parle de nous à son Père.

Il parle de son amour pour le Père.

Il nous appelle ses « amis » et nous promet sa « joie » !

Il nous laisse le commandement de l’amour “à sa manière”.

Laissons résonner ces paroles qui illuminent, qui consolent, qui encouragent :

« Je vous ai aimés.

Demeurez dans mon amour.

Soyez fidèles à mes commandements.

Que ma joie soit en vous.

Aimez-vous comme je vous ai aimés.

Vous êtes mes amis.

Je vous ai choisis.

Aimez-vous… »

Si l’histoire de Jésus s’était arrêtée au moment de sa mort, nous écouterions ces paroles avec tristesse ou nostalgie, comme les paroles de quelqu’un désormais disparu, inaccessible… Mais l’Esprit Saint nous est donné pour éclairer nos cœurs et nous faire reconnaître, dans la foi, que Jésus est ressuscité, qu’il est vivant, qu’il est présent aujourd’hui, dans nos vies et dans son Eglise ! L’Esprit de Dieu répandu dans nos cœurs fait de nous les fils et les filles d’un Dieu vivant, d’un Dieu présent !

L’Esprit de Dieu fait porter à nos vies le fruit que Jésus avait promis : fruit de joie, d’espérance, de foi et par-dessus tout, fruit d’amour ! C’est cela qui tient bon dans nos vies ! Tout le reste passe et passera : l’amour seul demeurera !

Voilà pourquoi Jésus en fait un « commandement », un “essentiel” pour être pleinement humain ! Et il nous apprend  « comment » aimer pour porter du fruit : il s’agit d’aimer « comme lui », en donnant de soi, alors que nous sommes par nature si frileux, si peureux, alors que nous posons tant de conditions avant d’aimer « pour de vrai » !…

Jésus est un maître digne de confiance !

Il a tellement accordé ce qu’il a vécu à ce qu’il a dit !

Qui mieux que lui s’est donné pour aimer ?

Nous l’entendons à chaque messe : « Prenez, c’est mon corps livré pour vous !…Buvez, c’est mon sang versé pour vous ! »

Voilà pourquoi on appelle la messe « le sacrement de l’amour » !

Frères et sœurs,

Chaque fois que nous participons à l’Eucharistie, vivons-la comme un temps de grâce, comme une rencontre d’amour avec Celui qui se donne à nous et à qui nous nous donnons ! Amen.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche