Homélie dimanche 11 juillet du Père Laurent Maurin

Notre Dame des Sources

Publié le 11 juillet 2021

15ème semaine du Temps Ordinaire — Année B

Pour lire les textes de la messe :

« Il commença à les envoyer » (Mc 6,7-13)

Les prescriptions de Jésus ici dans ce chapitre 6 de l’évangile de Marc, ont quelque chose d’irréalistes et d’irréalisables. Pour nous c’est clair, c’est au-dessus de nos capacités. Partir sur les routes sans avoir absolument rien, pas même un pain, une besace, une pièce de monnaie, un second vêtement, s’en remettre totalement à la mise en commun pour vivre, même le plus aguerri des SDF ou le plus communiste des collectivistes hésiterait à souscrire une telle proposition… Et pourtant nous l’avons écouté et proclamé comme « parole de Dieu » ! Alors ?

Alors, il faut bien nous remettre dans le contexte : nous sommes encore au début de l’Évangile de Marc (chapitre 6) donc au début du récit de la vie de Jésus et la mission de ce prophète est encore floue pour tous. Nous sommes tout juste après l’exécution de Jean le Baptiste dont Hérode a voulu se débarrasser. Les premiers disciples de Jésus proviennent pour l’essentiel du groupe des disciples de Jean. Ils ont été formés, comme Jésus lui-même, auprès de ce prophète radical qui interpellait pour un changement de vie en fuyant le monde et toute forme de richesses et de pouvoir. Certains voient alors en Jésus le nouveau Jean Baptiste, reprenant la même prédication pour son Royaume !

Effectivement, les consignes pour l’envoi des Douze, deux par deux, sont toujours imprégnées de l’enseignement radical et sans compromission de Jean le Baptiste, avec un seul leitmotiv : se convertir, changer de vie, choisir de jeter dehors les démons qui les tiennent attachés aux biens de ce monde. La seule marque nouvelle et typique de Jésus et de ses disciples est d’y ajouter des onctions d’huiles… Des onctions qui nous rappellent qu’étymologiquement, est chrétien, celui qui a reçu l’onction… Une onction pour aller mieux !

Voilà donc des points de départ pour vivre le message de Jésus. Un point départ radical qui ne peut suffire, qui va évoluer, prendre une autre dimension au contact des réalités humaines que Jésus et les disciples vont découvrir au long du récit de l’évangile de Marc.

Notre vie de foi est pareille : elle évolue, elle mue, elle grandit. Des choses qui nous paraissaient cruciales à un moment, nous semblent relatives à un autre. Inversement, ce à quoi nous avons prêté peu d’attention devient primordial, et il faut sans cesse se convertir aux imprévus de Dieu. Comme disciples nous sommes toujours, quel que soit notre âge, invités par Jésus aux déplacements. Il nous reste à changer de point de vue, éclairé par une Parole qui n’a pas encore dit son dernier mot.

Je ne sais pas si notre monde a besoin de certitudes définitives, mais ce qui semble clair c’est qu’avec Jésus les certitudes sont évolutives en fonction de notre croissance humaine et spirituelle.

P. Laurent Maurin

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche