Homélie de Noël par le père Laurent Maurin

Notre Dame des Sources

Publié le 25 décembre 2023

De l’Incarnation de Dieu dans le réel à l’Intelligence artificielle

Georges de La Tour XVIIe siècle : « Le Nouveau-né » – Rennes, musée des Beaux-Arts
« Le Nouveau-né » Georges de La Tour XVIIe siècle –
               Rennes, musée des Beaux-Arts

Elle a débarqué pour le grand public en début d’année. On a découvert qu’elle pouvait faire un article de journal, un discours ou un devoir d’un lycéen ou d’un étudiant en moins de 3 minutes. Si l’on peut être dans l’admiration devant ce que fait la machine pour le bien de l’humanité, notamment pour la médecine ou pour diffuser des connaissances, mais on ne peut être qu’inquiet devant les risques : le dernier mot à l’intelligence artificielle, la coupure d’une société entre ceux qui peuvent utiliser cette intelligence artificielle et ceux qui ne le peuvent pas…

Et puis il y a les erreurs, les lacunes ou les faux que produit parfois l’intelligence artificielle !  et nous en sommes parfois les victimes. Et puis, il y a les photos, des vidéos, des déclarations truquées… Le pape François ces derniers jours a attiré l’attention sur ces risques et l’Union Européenne vient d’établir un règlement pour encadrer son utilisation. Chaque citoyen, en effet, peut être fiché et ses données accessibles avec la reconnaissance faciale, ses émotions peuvent être analysées en temps réel par ceux qui peuvent y avoir accès dans des circonstances très diverses.

Depuis le début de l’humanité l’homme cherche à se prendre pour Dieu, être à la place de Dieu. C’est une quête incessante qui a été vécue différemment en fonction des civilisations, des mythes… Le christianisme propose exactement le contraire : l’incarnation de Dieu, Dieu qui prend place en l’homme. C’est la sagesse de Dieu, le logos, qui prend chaire dans l’être humain. C’est le thème du prologue de l’évangile de Jean et c’est ce que raconte d’une manière plus poétique Luc dans le récit de la nativité.

Cette incarnation que l’on fête à Noël, est l’occasion de dire et de redire que ce qui est premier est l’humain, tout être humain et non la machine. Tout doit être orienté vers le service et la valeur de chaque personne. A l’intelligence artificielle, le christianisme répond par l’humanité du réel. Le message du Noël chrétien dans l’actualité de notre monde reste tout aussi pertinent : la valeur de l’homme face à toutes les machines, à toutes les intelligences artificielles !

Laurent Maurin

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Père Laurent Maurin
Centre paroissial – 24 rue du Souvenir – 16340 L’Isle d’Espagnac
05 45 69 29 19
paroissenotredamedessources@orange.fr

Je recherche