Echos de la rencontre de l’EAP Saint Jean Baptiste du 11/02/2022

Ma Campagne - Saint Jean-Baptiste

Publié le 22 février 2022

Etaient présents :

William Andreo, Nelly Dufet, Geneviève et Bruno Lachavanne, Annie Scheid, Monique Saintot, Denis Trinez.

Invitée : Annie Chabot

                     La rencontre a débuté par un tour de table pour prendre et donner des nouvelles des uns et des autres. Un temps de prière proposé par Geneviève a suivi.

L’ordre du jour était le suivant :

  • Intervention d’Annie Chabot pour présenter les différentes structures sociales du quartier.
  • Temps de Carême : réflexion pour combattre la solitude et renforcer la solidarité durant ce temps ?
  • Préparation de la prochaine Assemblée Générale.
  • Point sur les chantiers.
  • Invitation d’un groupe à la prochaine EAP.
  • Les permanences de l’accueil.

Intervention dAnnie Chabot :

           Annie Chabot, co-présidente de l’association « MJC Mosaïque » et membre du bureau de l’AFUS16, a été invitée à présenter les structures existantes sur le quartier Ouest d’Angoulême et à détailler les domaines dans lesquels elle intervient.

Le quartier Ouest est une zone de reconquête républicaine, avec un collège classé en REP (réseau d’éducation prioritaire) et ayant fait l’objet d’une « opération de rénovation urbaine » récente.

La MJC regroupe plusieurs organismes

  • Le pôle socioculturel avec
    • l a MJC de la Grande Garenne
    • La Maison des Habitants de Basseau depuis le 1er avril 2021 (centre social)
  • Le pôle social avec
    • Le CHRS : centre d’hébergement et de réinsertion sociale (siège sis face
      au Collège)
    • Le CADA : centre d’accueil des demandeurs d’asile (rue de Basseau).
    • Un Accueil de Jour à Cognac
    • A Angoulême d’autres CHRS existent portés par
      • L’Eclaircie : (organise un accueil de jour rue de Basseau).
      • Le CCAS (centre  communal  d’action sociale) , chargé d’accueillir les personnes victimes de violences intrafamiliales 
      • L’AFUS16 (qui gère en particulier le115)

L’association «Mosaîque» agréée «centre social» est une association de proximité ouverte à tous, qui anime le débat démocratique, accompagne des projets d’habitants et favorise de meilleures conditions de vie, aujourd’hui et pour demain. Elle construit et mène des activités sociales, éducatives, culturelles, familiales avec et pour les habitants (définition commune aux centres sociaux en Charente).

Faire avec les habitants, aller vers, accompagner les initiatives collectives et les associations qui le demandent….

Annie est en charge du Pôle Social au sein de la MJC Mosaîque

A ce sujet, elle rappelle les orientations de la politique du logement des personnes en difficultés qui prône: « le Logement d’abord », c’est à dire accompagner les personnes directement dans leur logement (au lieu d’être hébergées), Ce n’est pas encore le cas dans le CHRS en question.

Or beaucoup de personnes ou de familles ne sont pas en capacité d’accéder à un logement, en particulier, le public des Grands Marginaux pour lequel des projets innovants sont en cours d’élaboration sous l’égide des services de la Préfecture (sous réserve d’acceptation et de financements toujours hypothétiques).

Des logements CHRS sont présents sur la quartier.

 Annie qui est administratrice de la Fédération des Acteurs de Solidarité de Nouvelle Aquitaine (dont font partie la MJC et l’AFUS 16) signale que le département de la Charente (au travers des organismes de la Charente regroupés à l’AFUS16) est bien placé pour organiser la solidarité par rapport à d’autres départements. (Par exemple, « l’aide alimentaire » pendant les périodes du confinement). Il faut dire que la Charente n’a pas de grande métropole, de squat…  au détriment d’autres départements.

 Au sujet du CADA, il est signalé que des logements du quartier sont occupés par des demandeurs d’asile.

A titre d’information, il existe plus de 500 places dédiées à ces demandeurs en Charente : c’est beaucoup, en cas d’acceptation de leur demande, pour la recherche d’un emploi en Charente.

Pour gérer toutes ces structures, il y a nécessité de s’adapter sans cesse à l’évolution constante de la réglemention et des textes inhérents en relation avec les institutions partenaires (préfecture, département, municipalité, CAF…) (politique du logement, de la demande d’asile..).

 La Maison des Habitants, héberge « l’espace France Services » (organisation nationale) destiné à faciliter l’accès à leurs droits des personnes qui en étaient écartées ou qui ne savaient pas.

Les espaces « Familles » de la MDH et la MJC organisent des ateliers et des actions au profit des familles et avec elles pour la plupart financés par la CAF comme l’aide à la parentalité, par exemple.La MJC, par ailleurs a en charge les activités périscolaires des écoles du quartier Ouest, les accueils de loisirs des jeunes….                                      

L’ensemble de ces structures existantes sur le quartier, par le travail réalisé,vise à ce que les personnes soient écoutées, valorisées et deviennent acteurs de leurs projets dont elles sont souvent à l’initiative ou co construits.

Elles reposent sur un réseau de salariés et de bénévoles dont les compétences sont reconnues.

Le Collège : Les initiatives y sont multiples et intéressantes. Il reste malgré tout difficile de changer l’image du quartier qui présente une grande uniformité sur le plan économique et social de ses habitants. Plus de 30 nationalités, dont une communauté mahoraise (de nationalité française) sont représentées sur ce quartier.

Un fort pourcentage des enfants du quartier n’est pas scolarisé dans ce collège.

L’Epicerie Sociale et Solidaire sise à Basseau : Elle regroupe désormais celle de Saint Michel-Fléac et Basseau/Grande Garenne.

L’association destinée à sa gestion est actuellement en cours de création (elle recherche des administrateurs), Provisoirement l’ARU la gère. La fourniture de produits alimentaires et d’hygiène s’accompagne d’ateliers «pour une meilleure consommation alimentaire», de la création de jardins solidaires….

Les Restos du Coeur : sont installés dans une ancienne école, rue Mirabeau (distribution le jeudi et le samedi matin)

L’Association « Le Père Le Bideau » implantée depuis très longtemps sur la quartier. En son sein, « Le Maillon» travaille à la réinsertion et à l’aide à l’emploi .

L’Association « Au Fil des Femmes » a pour objectif de donner la parole aux femmes, de les écouter, de leur proposer des informations sur la santé, l’éducation, la culture, en veillant à favoriser l’expression de leurs désirs et la mise en oeuvre de leurs projets.  

Le pôle « Petite enfance»  « le Monde de Zarafa » regroupe une créche, une halte-garderie, un accueil Parents-Enfants, un relais « assistantes maternelles » rue des Molines.

L’ARU  (Asociation Régie Urbaine) se positionne dans le champ

de l’économie sociale et solidaire. Son rôle en tant que structure de proximité est en effet de favoriser les liens sociaux au sein des quartiers et d’améliorer le cadre de vie de ses habitants. L’ARU s’appuie  sur 2 outils pour mettre en situation de travail et de production ses salariés : l’atelier chantier d’insertion et l’entreprise d’insertion.

Temps de Carême :

                      Comment renforcer la solidarité et combattre la solitude ? Il est proposé de se mettre en relation avec Les Petits Frères des Pauvres. Pour cela, contacter Warda afin de s’informer sur l’association et d’envisager une action temporaire qui contribuerait à aider le groupe qui démarre.

                     Geneviève souhaite que la communauté ait le souci d’engager une action pour lutter contre l’isolement, particulièrement vis à vis du grand âge. Cela nécessite de se mettre à l’écoute des besoins de ces personnes pour ensuite envisager une action.

                     Il est décidé que ce sera le thème de la prochaine Assemblée Paroissiale.

Assemblée paroissiale :

                     Elle aura lieu le 6 mars 2022. Les sujets de débat et de réflexion se feront autour des propositions suivantes :

                      Comment identifier les personnes que nous ne voyons plus ou peu ?

                      Comment reconstruire du lien ?

                      Quels sont nos besoins relationnels après la pandémie ?

                      Mieux se connaître.

Célébration pénitentielle :

                     Elle aura lieu le 5 avril. Sa préparation se fera en même temps que la préparation du Carême le 16 février à 19h à ST Jean Baptiste.

Nettoyage de la façade :

                     Il est possible de le réaliser nous mêmes avec un produit adapté. Nous allons faire appel aux volontaires. Afin de remplacer le panneau « Eglise St Pierre Aumaître » Il est proposé de s’inspirer du visuel de l’enseigne du restaurant « Les Sources de Fontbelle ».

La Vitrine :

                     Les bristols permettant d’identifier les objets sont à réaliser. Il est également proposé d’installer une  plaque expliquant l’origine des vitraux.

Aumônerie de Chateauneuf :

                     Le diacre doit reprendre contact.

Oser Une Parole :

                     La date ayant été reportée pour cause de Covid, Monique Baujard propose celle du 8 mai 2022. La  réflexion-débat aura lieu à Ma Campagne à 14h30.

Permanences :

                     Un fléchage sera mis en place ainsi que la notification du jour et heures de permanence

Prochaines EAP:

                      Lundi 28 février à 19h30 pour préparer la prochaine Assemblée Paroissiale.

                      Mercredi 23 mars à 19h15.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact

Paroisse Ma Campagne - Puymoyen et Paroisse Saint Jean-Baptiste
2 Boulevard Jean Moulin, Angoulême
05 45 61 15 04 Paroisse Ma Campagne
06 09 78 55 52 Paroisse Saint Jean Baptiste
28 rue Pierre Aumaître Angoulême
paroisse.macampagne@dio16.fr
paroisse.saintjeanbaptiste@dio16.fr

Je recherche