Information concernant le prieuré des Frères de Saint-Jean à Richemont

Actualités

Publié le 14 décembre 2020

Chers amis,

Cela va bientôt faire 28 ans que la communauté des frères de Saint-Jean se trouve en Charente.  Durant toute ces années, la vie et la mission des frères a bien évoluée. D’abord installés en plein cœur de  Cognac, nous avons déménagé en 2003 à Richemont afin de nous doter d’une structure d’accueil. C’est à  peu près à la même période que nous avons commencé à prendre en charge la paroisse Notre-Dame des  Borderie. Les années passant, notre collaboration avec le diocèse s’est accrue et une véritable confiance et  une amitié se sont tissées avec tous les autres acteurs pastoraux.  

Dans le même temps, la communauté, tout comme de diocèse, devait faire face à plusieurs défis  importants dont la baisse du nombre de vocations. Il y a quelques années, cette difficulté avait fait envisager  la fermeture du prieuré de Richemont. Après le choc de l’annonce et une année d’incertitude, il avait  finalement été décidé de garder le prieuré.  

Malheureusement, ce ne fût qu’un sursis. Nous devons recentrer nos forces pour la mission, et cela  passe par la fermeture du prieuré de Richemont. Cette décision difficile a été le fruit de la concertation des  frères de Saint-Jean de notre région France Centre et a été approuvée par le Prieur Général. Celle-ci aura  lieu au cours de l’été prochain.  

C’est évidemment avec tristesse que nous allons quitter ce beau lieu et toutes les personnes auprès  de qui nous étions envoyés. Je pense bien sûr à tous les paroissiens de la paroisse Notre Dame des borderies.  Je pense aussi à ceux de la paroisse de Cognac, ainsi qu’au reste du doyenné. Je pense évidemment à la  communauté de l’Arche de Cognac, ainsi qu’à celles des Sapins et de la Merci. Je pense encore à l’ensemble  scolaire Saint-Joseph et à l’aumônerie de l’Enseignement public, ainsi qu’aux louvettes, aux louveteaux, aux  guides et aux scouts des différents groupes de Cognac et de Saintes que nous accompagnons depuis des  années. C’est assez paradoxal d’avoir à vous faire une telle annonce le jour du dimanche de Gaudete. Il est  vrai qu’un saint François d’Assise aurait sans doute pu vous parler de la joie chrétienne, cette seule joie  véritable qui ne s’éteint jamais, pas même au cœur des épreuves. Mais de mon côté, je ne peux vous partagez  que mon action de grâce pour tout ce qui a été vécu et ma tristesse de ne pouvoir continuer notre mission  auprès de vous. 

Frère Honorat, Vicaire du Prieur général des Frères de Saint-Jean pour le prieuré de Richemont

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche