Noël, le berceau de Dieu

Ruffec

Publié le 23 décembre 2020

2° CONFÉRENCE DE L’AVENT

Église Saint André. 20 Décembre 2020. P. Marc PRUNIER

NOËL : LE BERCEAU DE DIEU

Nous méditions la semaine dernière l’étonnante prière, l’immense soupir du prophète :

“Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais … ! Is 64/1.

L’Église connaît et proclame l’ineffable réponse de Dieu chantée dans le Credo :

“Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il est descendu du ciel !”

C’est une descente vertigineuse, au plus bas, jusqu’à la Mangeoire, jusqu’à la Croix.

I- LA MANGEOIRE DE BETHLÉEM. LE BERCEAU DE DIEU.

“Le temps où Marie devait enfanter fut accompli. Elle mit au monde son fils premier-né.

elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire

car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune..” Lc 2/7.

Jésus naît en terre de pauvreté, de relégation, aux périphéries du monde.

Le Fils de Dieu est déposé à l’endroit très ordinaire où les animaux vont manger.

La paille apparaît ici comme le premier Berceau de Celui qui veut devenir notre nourriture,

de Jésus qui va se révéler comme “le Pain descendu du ciel.” (Jn 6, 41),

en la ville de Bethléem, la bien nommée “Maison-du-pain”.

Ce petit Fils d’homme, dans son berceau de paille, nous invite à changer notre regard sur Dieu !

Ce Fils de Dieu, dans son berceau de paille, nous invite à changer notre regard sur l’homme !

Notre regard sur la crèche, c’est à dire sur la Toute Petitesse et Toute Faiblesse du Nouveau-Né,

nous provoque à nous situer autrement et face à Dieu et face à l’homme :

Qui donc est Dieu, en son ineffable Grandeur, pour désirer un tel abaissement ?

Qui donc est l’homme, en sa faiblesse, pour que Dieu se penche sur lui avec Tendresse ?

II- LA FINALITÉ DE LA CRÉATION : ÊTRE LE BERCEAU DE DIEU.

C’est toute la création – et toute l’humanité – qui trouve à Noël son sens ultime…

“Tout a été créé par Lui et en vue de Lui”. Col 1/16

La Création, dès l’origine, est pensée et voulue par Dieu pour être le Berceau de son Fils.

Et toute l’humanité trouve ici sa vocation la plus sublime : Accueillir et enfanter Dieu.

Le mystère de l’Incarnation et de la Naissance de Jésus est comme le pivot de toute l’histoire.

Nous sommes portés à penser que ce qui est premier c’est la création de l’homme ,

et ensuite, du fait du péché et de la mort, que Dieu envoie son Fils comme Sauveur.

La vérité est tout autre : Dans la pensée de Dieu c’est le Christ qui est Premier.

Toute la création et toute l’humanité sont orientées vers l’Avènement du Christ.

Car l’unique Projet de Dieu est une Alliance Nuptiale, une Etreinte d’Amour avec l’humanité.

L’Eternel Dessein d’Amour de Dieu est de naître à notre humanité, de se donner à elle.

Dieu, dans la fragilité de l’Amour, se fait tout petit et tout faible entre les mains de l’humanité.

La création devient mystérieusement et magnifiquement le Berceau de Dieu.

III- NOUS DÉCOUVRONS À BETHLÉEM : LE BERCEAU DE DIEU.

Au coeur de la Création voici à Bethléem une mangeoire : le Berceau de Dieu !

Dieu se révèle ici dans sa fulgurante et transcendante Lumière d’Amour.

Voici que nous contemplons dans la plus grande pauvreté le Visage de Dieu Lui-même.

Non pas le dieu fabriqué que nous imaginons, inaccessible, intouchable,

dont la toute-puissance dominante est infiniment redoutable pour l’homme …

Voici le vrai Dieu dont le Nom est Amour, Absolu Don de Soi, Infinie Pauvreté, Humilité…

Ce que nous contemplons dans la mangeoire de Bethléem c’est le vrai Dieu, Dieu-Amour,

Dieu infiniment fragile qui s’offre sans défense à la tendresse d’une Mère, et de toute l’humanité.

“Dieu né de Dieu, Lumière née de la Lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu”, dit le Credo.

“Qui me voit voit le Père”, dit Jésus (Jn 12/45, 14/9), dans la Mangeoire comme sur la Croix !

IV- NOUS DÉCOUVRONS À BETHLÉEM :: LE BERCEAU DE L’HOMME.

Ce que nous contemplons dans la mangeoire de Bethléem c’est Dieu, et c’est aussi l’Homme,

l’Homme Nouveau, le Fils de Dieu qui vient sauver et récapituler toute l’humanité en Lui.

Nous contemplons Jésus dont la divine Mission est de devenir le Premier-Né d’entre les Morts.

Cet Enfant de Bethléem appelle toute l’humanité à renaître en Lui.

Mgr Desfarges, archevêque d’Alger, disait : “L’Église est dans la mangeoire !”

L’Enfant-Noël est la Main tendue de Dieu qui nous invite chacun à nous faire tout petit avec Lui

en ce Berceau Divin où tout homme est appelé à participer à la Nature de Dieu.

Ici à Bethléem Jésus en son Visage Humain révèle à tous les hommes qui ils sont,

leur véritable identité de fils de Dieu, leur inviolable dignité…

Il nous révèle cette indépassable et mystérieuse équation : “Pour Dieu, l’homme égale Dieu !”

Le coeur de l’homme est fait pour battre au rythme même du Coeur de Dieu.

Nous pressentons ici que l’homme n’est rien s’il n’est animé intérieurement par l’Esprit de Dieu.

V- NAISSANCE DE DIEU, NAISSANCE DE L’HOMME.

Il ne suffit pas de regarder la crèche, il nous faut devenir nous-mêmes le Berceau de Dieu.

Il ne suffit pas de regarder la crèche, il nous faut nous laisser regarder et appeler par la crèche.

En cette Mangeoire de Bethléem l’homme est appelé à renaître. Jn 3/7.

Cette nouvelle naissance de l’homme correspond à la Naissance de Dieu en l’homme.

C’est en l’homme, c’est en chacun de nous, que Dieu veut naître, pour que nous naissions enfin.

L’humanité ne peut se réaliser pleinement et s’accomplir selon le Dessein de Dieu

qu’en se laissant totalement habiter par le Verbe de Dieu.

VI- LA PLACE DE LA MÈRE PRÈS DU BERCEAU DE DIEU.

Près de la Mangeoire de Bethléem nous avons rendez-vous avec Marie, Mère de Dieu.

Il en est de même au pied de la Croix, lorsque Dieu se manifeste dans toute sa Faiblesse.

Ineffable mystère de ce Dieu Fragile totalement abandonné entre les mains de Marie.

Voici à Bethléem que Dieu regarde l’humanité comme l’Enfant regarde sa Mère !

Sublime et indépassable vocation de l’humanité de devenir mère de Dieu, d’enfanter Dieu…

“Celui qui fait la Volonté de mon Père est … ma mère.”Mt 12/50

II s’agit donc pour nous d’être le berceau de Jésus, de Le laisser en nous envahir tout notre être,

de Lui offrir en nous une Humanité de surcroît, et ainsi d’être le Tabernacle de Sa Présence.

Alors le mystère de la Vierge sera pour nous un mystère brûlant d’actualité.

Ce qu’est Marie à la Mangeoire, voilà ce qu’est l’Église pour que naisse un monde nouveau…

voilà ce que nous avons à devenir chacun de nous auprès de tous les berceaux du monde,

voilà ce que doit devenir l’humanité, toute féminine et maternelle, toute attentive au petit,

toute compatissante pour ce qu’il y a de plus fragile et de plus pauvre autour de nous !

Fêtons dans la joie Noël à la Mangeoire de Bethléem.

Fêtons Marie, premier Berceau de Dieu.

Fêtons l’Église appelée à enfanter Dieu.

Faisons de notre coeur la vraie Crèche où Jésus naît !

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact

Père Marc Prunier
20 Rue Saint-André, 16700 Ruffec
05 45 29 01 72
doyenne.nordcharente@dio16.fr

Je recherche