Méditation du dimanche 22 Novembre 2020

Ruffec

Publié le 22 novembre 2020

Mt 25/31-46
CHRIST ROI DE L’UNIVERS

Saurons-nous reconnaître et accueillir le Roi de l’Univers ? (Cf : le conte indien )

Nous vivons une époque troublée et fort troublante.
La pandémie touche et fragilise toute l’humanité…
Le confinement nous isole les uns des autres… L’informatique ne fait pas tout…
Le monde est en crise, terrorisme, instabilités politiques, fragilités économiques…
L’Église n’échappe pas à cette fièvre paralysante qui menace même son unité…

Le verdict est sans appel : le monde est malade. Grave !
De toutes urgences nous appelons de nos voeux le grand médecin
qui nous procurera le vaccin miracle, nous prodiguera les soins appropriés,
et nous ouvrira un chemin de sécurité et de guérison.
Notre prière se fait instante : “Jésus, celui que Tu aimes est malade !” Jn 11/3.
Le monde que Tu aimes est malade, l’humanité que Tu aimes est malade ! Viens vite !
Nous souffrons d’un mal qui touche toute l’humanité et nous appelons le Roi de l’Univers !
N’est-Il pas le Tout-Puissant, le Ressuscité en qui nous pouvons avoir toute confiance ?

C’est dans ce contexte, bien compliqué, que l’Église célèbre le Christ Roi de l’Univers.
Nous l’appelons pour répondre à tous nos besoins, comme un super dépanneur…
Mais l’Évangile nous dit autre chose : “J’avais faim, j’avais soif, j’étais nu, malade, en prison… “
Nous attendons tout de Lui, avec raison, tandis qu’Il attend tout de nous, parce qu’Il nous aime.

En Jésus Dieu se manifeste avec son vrai Visage : Il est Amour, Infinie Compassion…
Il n’est pas le Tout-Puissant que l’on s’imagine, prêt à résoudre tous nos problèmes.
Il se fait notre frère, compagnon des petits et des pauvres, solidaire des blessés de la vie,
partageant jusqu’à l’extrême la détresse du prisonnier, l’agonie du malade.
La foi de l’Église est notre joie, qui proclame que le Roi de l’Univers est un Crucifié
en qui tous les crucifiés du monde peuvent se reconnaître…
C’est parce qu’Il fait corps avec les petits et les pauvres que Jésus se révèle leur Sauveur.

La Victoire du Christ, Roi de l’Univers, c’est la Victoire de l’Amour qui va jusqu’au bout…,
jusqu’au Lavement des pieds, jusqu’à la Fraction du Pain, jusqu’à la Croix,
là précisément où ce Titre de Roi est affiché au dessus de sa Tête.
C’est là qu’Il nous appelle, c’est là qu’Il nous rassemble avec la Vierge Marie :
“Venez les bénis de mon Père. J’étais cloué à la Croix, et vous êtes venus jusqu’à Moi !”

Souvenons-nous comment le Pape François avait célébré le Christ Roi de l’Univers en 2019 :
Il s’était fait pèlerin à Hiroshima et Nagasaki pour s’agenouiller au Calvaire du monde moderne.
Là, au pied de la Croix de toutes les victimes du mal et de la violence, il voulait témoigner
que l’Amour qui brûle dans la Coeur du Christ est un Feu qui transforme le monde,
un Feu infiniment plus puissant que le feu destructeur de l’enfer nucléaire.
Telle était bien la Mission de Jésus, qu’Il a accomplie en plénitude sur la Croix :

“Je suis venu allumer un Feu sur la terre !”
Tel fut la joie des Apôtres le Jour de la Pentecôte
et notre joie aujourd’hui en recevant les “Langues de Feu de l’Esprit Saint !

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact

Père Marc Prunier
20 Rue Saint-André, 16700 Ruffec
05 45 29 01 72
doyenne.nordcharente@dio16.fr

Je recherche