LE CORPS DU CHRIST, TABERNACLE DIVIN

Ruffec

Publié le 5 mars 2021

3° Dimanche Carême B. 07-03-21. Jn 2/13-25

LE CORPS DU CHRIST, TABERNACLE DIVIN

Le Temple est le Lieu Saint de la Demeure de Dieu.
Jésus ne peut y monter sans éprouver une grande émotion.
“L’amour de la Maison du Père est son tourment”.

Dès lors comment pourrait-Il supporter de voir profaner
le Tabernacle de la Présence Divine,
et ainsi profaner le Nom du Père, de Son Père !
En voyant les marchands et les changeurs
transformer ce Lieu Saint en lieu de commerce
Jésus se sent touché, atteint dans sa propre Personne,
blessé dans ce qui est son plus intime secret,
s’il est vrai qu’Il se sait être Lui-même, de façon unique,
et de façon absolument nouvelle,
habité par la Présence de Dieu.

Porter atteinte au Temple, d’une façon ou d’une autre,
c’est donc porter atteinte au Corps même de Jésus.
Car son Corps est le véritable Tabernacle Divin.
Son Corps est le véritable Temple
dont tous les temples, et toutes nos églises
ne sont que l’image et le signe.

Cette profanation a déjà pour Jésus un goût de mort.
Il l’exprime en faisant ici la première annonce de sa passion :
“Détruisez ce Sanctuaire, et en trois jours Je le relèverai !”
Jésus parlait du Sanctuaire de son Corps, et de sa Pâque !

De quel amour devrions-nous donc être animés
pour son Corps Ressuscité, pour son Corps-Église
dont nous sommes tous des membres,
et pour notre propre corps, Temple de son Esprit Saint !

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact

Père Marc Prunier
20 Rue Saint-André, 16700 Ruffec
05 45 29 01 72
doyenne.nordcharente@dio16.fr

Je recherche