A la découverte du Ministère du Père Jean-Pierre Mangon (2)

Villefagnan

Publié le 29 mai 2022

  Le 8 Mai, le père Jean-Pierre Mangon célébrait sa dernière messe dominicale à Villefagnan.

     Voici la 2ème partie de sa MISSION , 

Mes relations avec le diocèse de KOUDOUGOU,  de ce que fût son ministère pendant ces 66 années, 3 parties à suivre d’après ses notes personnelles.

Mes relations avec le diocèse de KOUDOUGOU

     Quand j’étais encore curé de la Couronne, en 1977, lors d’une interview de Mgr Anthyme Balaya, nouvel évêque africain du diocèse de Koudougou, celui-ci m’avait exprimé le souhait de compléter le jumelage au sommet de son diocèse avec celui d’Angoulême, par la création de Fraternités de paroisse à paroisse. C’est ainsi que fut créé la première fraternité, celle de la paroisse de la Couronne avec Imasgho. Invité, l’année suivante à Koudougou pour l’ordination d’un prêtre de ce diocèse, je me suis alors rendu à Imasgho. Comme il me restait encore à beaucoup découvrir, j’y suis retourné l’année suivante, pour prendre contact avec les onze autres paroisses du diocèse de Koudougou, grand comme 4 départements de chez nous. Ensuite, progressivement j’ai accompagné la création de 11 autres fraternités entre des paroisses de notre diocèse avec celles du diocèse de Koudougou.

     En décembre 1980, à l’invitation du Père François de Gaulle, neveu du Général, une délégation du diocèse d’Angoulême, s’est rendue à Koudougou pour le cinquantième anniversaire de la cathédrale, dont il était alors le curé. Il disait  « J’ai vu naître et grandir une Église » . Nous avons ensuite organisé 3 diocèse frère. Deux colloques à Koudougou , l’un en décembre 1988 et l’autre en 1995, un seul à Angoulême, en juin 1991. Nous avons aussi facilité la participation d’une douzaine de jeunes du diocèse de Koudougou en compagnie des jeunes du diocèse d’Angoulême, aux Journées Mondiales des Jeunes, à Paris en 1997, à Rome en 2000, à Cologne en 2003 et à Madrid en 2011. Je participais seulement à l’organisation de leurs déplacements, ce qui était prioritaire !

     Nommé délégué de notre diocèse aux Œuvres Pontificales Missionnaires en 1994, mandat qui s’est achevé en 2006, cela m’a valu de participer aux sessions nationales pendant ces années.

Ce fut aussi l’occasion de deux voyages missionnaires, l’un en Corée, en mai 1984, pour la canonisation, à Séoul, des Martyrs coréens, dont le Père Pierre Aumaître , par le Pape Jean-Paul II, en présence d’une foule immense. L’Église de Corée est très vivante.

Père Jean-Pierre Mangon.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact

Père Marc Prunier
5 Rue Patient, 16240 Villefagnan
05 45 29 01 72
doyenne.nordcharente@dio16.fr

Je recherche