Messe d’action de grâce et de Profession de foi des jeunes de l’AEP

Notre Dame des Sources

Publié le 26 mai 2021

Homélie dimanche 23 Mai 2021

église Saint-Jacques-de-l’Houmeau (Angoulême)

Fête de Pentecôte

Messe d’action de grâce et de Profession de foi des jeunes de l’Aumônerie de l’enseignement public du Grand-Angoulême

Soyez vous-mêmes, soyons nous-mêmes. C’est-à-dire vivons selon l’esprit de vérité, comme nous y invite Jésus, dans les lignes de l’évangile que nous venons de lire, et cet esprit de Vérité, c’est l’Esprit Saint, celui-ci que nous fêtons en cette Pentecôte.

Soyons vrai ! Ne vivons pas selon des modèles ou des modes que d’autres décident à notre place. Ne nous laissons pas formater par des réseaux dits sociaux, et qui peuvent parfois instaurer une manipulation des consciences si l’on n’y prend pas garde. Restons libre vis-à-vis des flots d’images ou de débats en boucles que nous servent les médias qui, pour la majorité, appartiennent à de grands groupes financiers : ils servent d’abord leurs intérêts avant de servir les vôtres, les nôtres. Jeunes ou moins jeunes, ne nous laissons pas formater ! Nous valons mieux que cela nous dit Jésus.

Regardons cette Pentecôte d’il y a 2 000 ans à Jérusalem, tel que les Actes des Apôtres (1ère lecture) nous en donne le récit. C’est justement ce qui s’est passé pour ce groupe d’hommes et de femmes, amis de Jésus : ils ont trouvé la force et le courage de sortir des obligations sans fin qui les empêchaient d’être eux-mêmes dans le judaïsme de l’époque et du lieu, religion qui voulait alors régenter la totalité de leurs pensées, de leurs actions.

Avec cet esprit de vérité, ils ont voulu être eux-mêmes, avec leur foi, leurs doutes, leurs convictions, ils ont voulu parler leur propre langage, non pas celui qu’on leur imposait mais celui qu’ils découvraient au plus profond d’eux-mêmes.

Ils ont essayé de vivre ainsi, par eux-mêmes, dans la grâce de l’Esprit, et d’en témoigner… et les premières communautés chrétiennes, progressivement, se sont organisés, et plus tard, elles ont donné l’Église, l’Assemblée des disciples de Jésus.

Hier soir on disait : jeunes de profession de foi, parents, adultes, éducateurs, croyons en nous-mêmes, en nos capacités, au-delà de nos limites ou de nos peurs, souvent merveilleuses, avec nos diversités, pour mieux croire et recevoir la vie que Dieu nous donne. Donc, nous pouvons croire que l’Esprit de vérité fait de nous des hommes et des femmes libres, libres de mesurer la conséquence de nos actes, libres de refuser les injustices et le chacun pour soi, libres de porter du fruit avec nos talents…

C’est cela être nous-même. Le christianisme est l’inverse d’une soumission, envers qui ou quoi que ce soit, même à Dieu.

Nous le vivons chaque jour lorsque nous aimons, ou essayons d’aimer, parce que, nous le croyons l’amour vrai est éternel. C’est cela notre foi chrétienne, celle que nous voulons professer avec ces jeunes.

P. Laurent Maurin

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche