Homélie du père Patrice Zoma : Dimanche de Pâques B

Saint Cybard sur Charente et Nouère

Publié le 15 avril 2021

Nous célébrons en ce jour béni, la Pâques. Qu’est-ce à dire ? Trois mots
essentiels donnent le message de cette fête : Résurrection-Joie-Témoignage.


1-Résurrection 
En effet, célébrer la Pâques c’est vivre le mystère de la résurrection de
notre Seigneur Jésus Christ, mort mais vivant à jamais. La première lecture, le
passage du livre des actes des apôtres, en donne l’assurance en ces
termes : « Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice,
Dieu l’a ressuscité le troisième jour ».Quelques signes ou indices laissent
entrevoir la possibilité de la résurrection, entre autres signes, le tombeau vide,
le linge ainsi que le suaire mortuaire. Les paroles qu’avait dites le Christ lui-
même sur sa passion et sa résurrection se sont accomplies : «…..Jusques là en
effet, les disciples n’avaient pas compris que selon l’Ecriture, il fallait que
Jésus ressuscite d’entre les morts. » Outre ces signes avant coureurs, les
apparitions constituent une preuve essentielle du mystère de la résurrection du
Christ. Les écritures attestent que plusieurs personnes l’ont vu, certains l’ont
touché, d’autres ont mangé avec lui, il leur a parlé. « Il lui a donné de se
manifester …à des témoins que Dieu avait choisi d’avance, à nous qui avons
mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. »D’aucuns
aujourd’hui pourraient faire ce raisonnement : « Oui, père vous dites que Jésus
est ressuscité mais je n’y crois pas, l’air existe, je le sens ….Dieu je ne le sens
pas du tout …. »Oui, avec juste raison. Seulement le Dieu de Jésus Christ est là
dans le silence des cœurs, les humbles signes de l’ordinaire de la vie humaine.
Blaise Pascal disait à juste titre que Dieu est sensible au cœur, non à la raison.
Ce n’est pas de par son intelligence uniquement que l’homme va cerner le
mystère du Dieu vivant. C’est dans la rencontre intime avec lui, dans la prière
que l’homme le rencontre cœur à cœur. Un théologien allemand, Rahner Karl
disait que la connaissance de Dieu se fait à genou c’est-à-dire dans la prière.
Le Seigneur ressuscité vit au milieu de son peuple, il donne la vie en
abondance, la vie des enfants de Dieu dans les sacrements .La nuit de Pâques,
plusieurs personnes ont reçu cette vie dans les sacrements. Que le nom du
Seigneur soit béni à jamais. Ces merveilleuses grâces suscitent la joie dans les
cœurs.

2-Joie
La résurrection du Christ, victoire sur les puissances de la mort, est cause
de joie pour l’humanité, particulièrement pour le croyant, chrétien. Chacun de
nous a certainement une chose à laquelle il tient de tout son cœur .imaginons
qu’il en a soit privé… et que plus tard, cette chose lui soit restituée…Quelle
joie !Ou encore, chacun de nous a une personne qui lui est très chère, occupe
une place de choix dans son cœur….qu’il soit privé de cette personne ….Et
qu’après il retrouve cette personne…quelle joie !
La mort nous avait privés de celui qui nous aime de tout cœur, et que
nous aimons, Jésus de Nazareth…. Dieu le Père plein de miséricorde nous le
donné par sa résurrection…Quelle merveille d’amour, quelle joie !!!. En Jésus
Christ mort et ressuscité, nous sommes sauvés de la mort, du péché. Nous
sommes assurés que nos vivrons toujours en Lui. Exultons, chantons, rendons
lui la gloire. Christ est vivant, alléluia, voici la joyeuse nouvelle à répandre dans
le monde. Un visage joyeux est un message attrayant pour les hommes de
notre temps. Mais un visage triste assombri l’horizon et repousse son
entourage. La note distinctive entre celui qui connait Jésus Christ et celui qui ne
le connaît pas encore, c’est la JOIE. La joie manifestée par le sourire est la
musique de l’âme, un témoignage édifiant.


3-Témoignage
Pour être un témoin crédible de quelque chose, trois petites conditions
semblent indispensables : voir-entendre (écouter) et connaître. Si ces trois
aspects sont occultés le témoignage pourrait être faux ou devenir, à la limite,
de la caricature. « Il vit et il crut » nous dit le passage de l’évangile. Le Christ
ressuscité nous donne des signes concrets de sa présence : sa Parole, l’Hostie
consacrée, l’autre qui devient un frère, un autre Christ. Il se fait entendre dans
sa Parole, par un des frères ou sœurs pour se proposer. Le Christ voudrait
passer par la bouche de chacun d’entre nous pour se faire entendre et
connaître dans le monde d’aujourd’hui .Le ressuscité nous entraine à la suite
des apôtres à le porter au monde à témoigner de lui.
Daigne le seigneur affermir notre foi et soutenir notre témoignage
missionnaire. Bonne fête de la résurrection à tout le monde.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche