Homélie du père Patrice Zoma : 2ème dimanche du temps ordinaire

Saint Cybard sur Charente et Nouère

Publié le 18 janvier 2021

En ce deuxième dimanche du temps ordinaire, le Seigneur nous nourrit de la Parole, source de vie. Cette parole pourrait faire en nous un écho en trois temps essentiels : Reconnaissance-Rencontre-Témoignage.

1-Reconnaissance 

Le Seigneur passe par les humbles faits  de notre vie quotidienne, des personnes ordinaires pour nous faire signe, nous parler et nous sauver. Il est nécessaire de savoir les reconnaître et se laisser prendre dans et par sa grâce. Dans la première lecture, le Seigneur s’adressait au jeune Samuel dans le temple. C’est grâce au discernement d’Elie que le Samuel a pu reconnaître la voix du Seigneur qui l’appelait. C’est alors qu’il y a répondu, manifestant sa disponibilité  à recevoir de Lui la mission qu’il voulait bien lui confier. L e Seigneur ne s’impose pas à l’homme, il se propose en faisant des signes à l’homme, en passant par d’autres hommes pour parler à l’homme, lui laissant l’énorme possibilité de le reconnaître ou pas. Après réflexion, mieux encore après discernement l’homme se prononce, donne sa libre réponse, sa libre adhésion.

Jean le Baptiste dans le passage de l’évangile de ce jour, pose son regard sur le Christ, discerne et reconnaît dans le Christ, « l’Agneau de Dieu ».Le Christ demande aux deux disciples : « Que cherchez-vous ? » Une question tout exprès pour susciter l’intérêt, une vive conscience en eux. De là naît un dialogue, un échange entre le Seigneur et l’homme en quête. L’interrogation du Seigneur pourrait encore raisonner en chacun de nous en ces moments difficiles de l’histoire humaine déstabilisée par la pandémie de la covid : « …Que cherchez vous ? »Les disciples n’y répondent pas par une réponse affirmative mais au contraire par une objection du fond de leur cœur : « Rabbi, où demeures-tu ? » Du fond de nos silences, nous pouvons aussi lancer ce cri vers le Seigneur « …Seigneur où es-tu dans tout ce que notre monde vit aujourd’hui ?… »La source que les disciples cherchent les appelle à un déplacement pour une rencontre possible.

2-Rencontre

Toute rencontre est possible dans un déplacement virtuel ou spatial .Le Christ donne  une réponse merveilleuse aux disciples en recherche: « Venez et vous verrez. » Il ne donne pas une doctrine, une exhortation théologique, spirituelle bien cadrée, il invite simplement à entrer en contact direct avec Lui dans l’ordinaire de la vie. Il ne demeure pas dans un beau palais, sa demeure est la vie quotidienne, ordinaire, le cœur de l’homme, le chœur de la vie du monde.

Chers amis, le Christ nous invite à le rencontrer aujourd’hui dans la vie quotidienne, les préoccupations de notre monde, dans le bénévolat, les malades, les exclus, les solitaires… Tous ces lieux, toutes les personnes qui ont besoin de sentir vivante la charité au quotidien. « Ils allèrent, ils virent où il demeurait et ils restèrent auprès de lui ce jour là. »Le Seigneur ne nous appelle pas avant tout à faire des choses mais à être avec lui, être auprès de lui. Il ne veut pas nous faire apprendre des choses sur lui-même ou Dieu son Père, il veut nous faire faire l’expérience de sa personne en nous, il veut nous le faire co-naître, c’est-à-dire naître avec lui. La rencontre avec lui transforme, donne une nouvelle vie qui propulse sur le chemin de l’annonce et du témoignage.

3-Témoignage

L’être avec des disciples leur permet de s’imprégner du Seigneur, de ses grâces pour mieux en témoigner. Le point de départ du témoignage est l’expérience de la personne du Christ. La première sortie missionnaire à effectuer par chaque chrétien(ne) est la capacité de se tourner vers le Christ et vers les autres pour écouter, être avec lui, le porter et porter ses préoccupations.

Trois titres sont donnés au Christ dans le passage de l’évangile : Agneau de Dieu-Rabbi(Maître) et Messie. Ces trois titres correspondent aux trois moments essentiels  de reconnaissance, rencontre, témoignage. De la reconnaissance naît la rencontre, de la rencontre, le témoignage. Demandons cette grâce de savoir faire cette découverte et rencontre personnelle du Christ pour passer du Christ sacramentel au à Celui au chœur de nos vies. A lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche