Homélie du père Patrice Zoma : 28ème dimanche du TO B

Saint Cybard sur Charente et Nouère

Publié le 11 octobre 2021

Le passage de l’évangile de ce jour est formé de trois péricopes bien distinctes dans un même contexte : celui de la montée de Jésus vers Jérusalem où il va subir son procès et être mis à mort. Au cours de sa montée vers Jérusalem, le Seigneur Jésus donne ces trois enseignements : -L’appel du jeune homme riche-La difficulté d’entrer dans le Royaume des cieux. -La récompense accordée à ceux et celles qui le  suivent. Ces trois sont réunies en un seul passage pour donner un enseignement catéchétique sur l’attitude du disciple du Christ face à la richesse.

Bien souvent, dans ses enseignements, Jésus attire l’attention que la richesse peut devenir un obstacle sur le chemin de la vie chrétienne et du Royaume de Dieu : « Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent »Lc 16,13. « Insensé, ce que tu auras amassé qui l’aura »dit Jésus au riche fermier qui, à cause de sa richesse, pourrait se passer de Dieu (cf.Lc 12,16…).Dans la parabole du riche et du pauvre Lazare, le Seigneur montre comment la richesse  peut rendre l’homme aveugle aux besoins des autres. Ce riche est condamné parce que ses possessions l’ont rendu aveugle aux souffrances et besoins du pauvre qui gît à sa porte. C’est la place qu’occupe la richesse dans la vie et le cœur qui cause problème et non la richesse elle-même.

Le jeune homme dans le passage de l’évangile à la parole du Seigneur « devint sombre et tout triste » car il avait de grands biens. Dans la mentalité sémitique d’alors, la richesse comprend primordialement la famille, la maison, la terre. Rappelons-nous la terre promise à Abraham avec une famille nombreuse. C’est dans cet esprit que Jésus dans la finale de l’évangile affirme : « Nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’évangile, une maison, des frères, des sœurs, mère, enfants et terre sans qu’il reçoive le centuple en ce monde et dans le monde à venir la vie éternelle. » Jésus invite le jeune homme à s’éloigner de toutes valeurs qui l’empêchent d’être un vrai disciple pour avoir part au Royaume. Devenir disciple du Royaume c’est se dépouiller de toute suffisance prise comme richesses.

Chers amis, l’histoire du jeune homme riche nous rappelle que nous ne pouvons pas suivre le Seigneur tout en demeurant encombré. Jésus appelle à un dépassement. Pour le jeune homme, ce dépassement a consisté à se détacher de ses trop grands biens. Le renoncement n’est pas un but en soi mais une exigence préalable pour devenir un vrai disciple. Chaque fidèle est invité à répondre à cette invitation du Christ : « Viens et suis moi. » L’important est pour chacun de se libérer pour suivre le Christ et de la sorte nous remplira de son amour. Alors « Jésus fixa sur lui son regard et se mit à l’aimer »

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche