Homélie du père Patrice Zoma : 11ème dimanche du TO B

Saint Cybard sur Charente et Nouère

Publié le 15 juin 2021

Chers amis,

En ce 11e dimanche du temps ordinaire, notre Seigneur Jésus-Christ emploie de petites paraboles pour  traduire la réalité inépuisable du règne de Dieu. La plus petite  semence, le grain de moutarde, devient un grand arbre dans les branches duquel les oiseaux viennent faire leurs nids. Après les semailles d’un champ ,apparemment rien ne se fait, puisqu’à vue d’œil, l’étendue du champ est vide. Pourtant, des graines misent en terre va éclater la vie. Bientôt la graine deviendra un bel épi de blé ou même un grand arbre. Chers amis, il en va de même dans notre vie , dans celles de l’église ou du monde. Les petits gestes posés avec foi et amour, les petits efforts fournis dans le travail, dans l’éducation, les associations, semblent certes dérisoires et l’annonce de l’Évangile par les chrétiens semble se perdre dans le grand labour des informations et des opinions libres de toutes sortes. Le Christ nous fait comprendre qu’il n’y a pas à s’inquiéter. Sa parole semée dans le monde, dans la vie et dans le cœur des hommes fait son chemin et le règne de Dieu secrètement se  lève dans les cœurs, prend toutes ses dimensions et s’étend. C’est là une  éclosion paisible de la foi ,de la vie divine. Autrement dit, l’homme n’a pas la maîtrise de la croissance du grain, cette croissance le dépasse, lui échappe. Une fois semé, le grain fait tout seul son chemin de croissance. Le prophète Ézéchiel dans la première lecture fait dire à Yahvé  Dieu ceci : “Je renverse l’arbre élevé et je relève l’arbre renversé, je fais sécher l’arbre vert et reverdir l’arbre sec. Moi le seigneur je l’ai dit et je le ferai”. Chers amis, même dans les moments les plus difficiles où nos limites humaines , nos erreurs pourraient nous mettre en exil loin du Seigneur, souvenons-nous que le Seigneur n’attend qu’une chose: Nous donner tout ce qu’il faut pour que se développe la promesse de vie qui est en nous. Cela pourrait libérer le chrétien d’aujourd’hui de cette inquiétude permanente d’avoir peu de résultats et de la tendance à vouloir mesurer la foi des autres. En outre, le Christ nous parle des oiseaux du ciel qui viennent s’abriter dans l’arbre et même viennent y construire leurs nids. Les oiseaux sont attirés par la beauté, la splendeur de ce grand arbre et viennent s’y abriter. Cela pourrait nous faire penser à cette phrase du Saint-Père François dans” la joie de l’Évangile” Evangelii Gaudium : ‘L’église ne grandit pas par prosélytisme mais par attraction”. Autrement dit ,si nous laissons vraiment grandir en nous la semence de la Parole de Dieu, elle sera féconde et même, rayonnera au-delà des résultats visibles que nous aurions attendus. L’arbre et aussi le lieu d’éclosion de la vie des oiseaux puisqu’ils y couvent leurs nids. En regardant la naissance ou la renaissance de notre propre vie de foi ,essayons de voir auprès de qui nous pouvons l’arbitre ,la fortifier et permettre de nouveaux envols. Essayons de voir aussi comment nous pouvons permettre à d’autres, jeunes et moins jeunes de se poser et de prendre leur nouvel élan. L’éclosion est la manifestation du règne de Dieu se fait sans hâte, dans le silence et la confiance. Malgré ce qui nous apparaît être des échecs, gardons toujours confiance. Chers amis, la puissance de la grâce du Seigneur est plus forte que la faiblesse humaine . Comme nous le dit saint Paul dans la seconde lecture,” gardons toujours confiance” et faisons ce qui est de notre essor, le Seigneur se charge de féconder par sa grâce. Amen.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les chantiers de notre diocèse

Installer une communauté à Bassac

Un nouvel avenir pour l’Abbaye millénaire de Bassac, si chère au cœur des charentais, se dessine enfin ! Un prêtre, accompagné de plusieurs permanents, rejoindront l’Abbaye début février 2022 pour animer un lieu de prière et d’hospitalité ouvert àtous, avec une attention particulière pour les personnes traversant un burnout. Les prêtres et consacrés pourront aussi […]
En savoir plus
4872 € financés sur un objectif de 172000 €

Rénover la façade de la Maison diocésaine !

Dès l’automne prochain, notre Maison diocésaine devrait commencer à faire peau neuve. La Maison diocésaine est au centre et au service de l’Église en Charente : elle héberge tous les services diocésains, certains mouvementset des associations qui comptent dans le paysage charentais : RCF Charente, BD Chrétienne, etc… Elle profite d’une situation géographique exceptionnelle, au […]
En savoir plus
122 € financés sur un objectif de 162000 €

Je recherche