Homélie du père Frédéric Vollaud : Sainte Trinité B

Saints Apôtres

Publié le 9 juin 2021

Dieu est Trinité parce qu’il est échange, relation d’amour. Et comme c’est le propre de l’amour de se donner, se partager, se diffuser, ne nous étonnons pas que ce son désir le plus fort soit de se donner à nous et de nous habiter !

La foi juive ne connaît pas le concept trinitaire. Son expérience de Dieu est celle d’un amour paternel. Dieu est un père qui appelle Israël à l’existence : il est Créateur de toute vie. Il engendre un peuple parmi les nations. Il lui donne la Loi et les commandements, ainsi qu’une terre, comme signes de son alliance indestructible et de sa fidélité. Il le sauve de tout ce qui pourrait le détruire. Il met lui-même son esprit dans le cœur de ses fils pour les garder fidèles à cette alliance d’amour et de vie. Cette main forte et ce bras étendu sont là autant pour protéger et défendre que pour caresser et consoler.

La nouveauté chrétienne réside dans la révélation de Jésus comme Fils de Dieu.

Dieu n’est donc pas un bloc monolithique.

En Dieu, le Père donne tout son amour et toute sa vie au Fils qui se reçoit tout entier de son Père et y trouve sa joie la plus profonde. L’Esprit Saint n’est autre que ce don d’amour réciproque. C’est Lui qui nous est communiqué et qui nous rend participants à cette communion d’amour en Dieu. C’est lui qui crie en nous notre amour pour le Père. C’est lui qui vient dire à notre cœur que nous sommes enfants et héritiers de Dieu, de sa vie éternelle. C’est lui qui murmure en nous à chaque instant l’appel à vivre comme des fils. C’est lui qui est notre force pour souffrir et mourir avec le Christ afin de ressusciter et d’être avec lui dans la gloire. Car tel est l’unique désir de Dieu pour nous : nous faire entrer dans sa communion d’amour et de vie.

Dans l’évangile, nous entendions les dernières paroles de Jésus sur cette terre. Elles parlent de Dieu. Elles disent les trois noms de Dieu. Et elles parlent de nous.

Dans cet appel à baptiser toutes les nations, Jésus le Fils exprime le désir de son Père d’associer chaque être vivant à l’amour qui se vit entre eux. Non, cet amour n’est pas réservé à quelques privilégiés… Il est offert à celui qui veut bien l’accueillir, à celui qui veut bien mettre ses pas dans ceux du Fils unique et dans une vie amoureuse de la volonté du Père.

Seigneur, fais-nous la grâce de vivre comme des fils et d’y trouver notre joie. Ainsi, nos vies deviendront proclamation de ton amour trinitaire !

Nous fêtons aussi nos mamans de la terre, de qui nous avons reçu la vie ! Ce lien qui nous unit à elles a quelque chose à voir avec la vie d’amour dans la Trinité. A l’amour maternel comme à l’amour trinitaire, tous y ont leur part sans le faire diminuer !

Confions-les toutes, celles qui sont encore parmi nous, celles qui sont déjà en Dieu mais toujours liées à nous par les liens indestructibles du cœur, à Celui qui est l’amour en sa Source et en qui TOUS peuvent se retrouver et s’aimer ! Amen.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche