Homélie du père Frédéric VOLLAUD : “Sainte Marie, mère de Dieu”

Saints Apôtres

Publié le 11 janvier 2021

Sainte Marie Mère de Dieu

La fête d’aujourd’hui qui vient clôturer l’Octave de Noël nous ramène à l’ambiance familiale, à la cellule vivante qui diffuse amour, force et vie… Le Fils de Dieu qui est aussi le fils de Marie est venu manifester qu’en Lui et par Lui, nous aussi sommes fils de Dieu !

C’est donc le temps favorable, devant la crèche, de laisser notre cœur se réjouir et de laisser l’Esprit de Dieu nous redire : « Tu n’es plus esclave mais FILS, et comme fils, tu es héritier par la grâce de Dieu ! » de sa vie et de son amour infinis.

L’attitude de Marie dans l’évangile est un véritable enseignement. Alors que le ciel jubile, alors que les bergers se hâtent, racontent, glorifient et louent Dieu, alors que tout le monde s’étonne, Marie reste silencieuse. Elle a pris le chemin du cœur. Sa louange est devenue adoration, son étonnement s’est transformé en contemplation, ses pensées en méditation. Elle qui a su, plus que les autres, accueillir la Parole, le Verbe de Dieu, elle qui lui a donné chair et vie humaines, elle qui vient de vivre l’accomplissement des promesses divines, devient la première adoratrice « en esprit et en vérité ».

Prenons le temps d’entrer nous aussi dans l’oratoire de notre cœur, alors que le monde s’agite autour de nous en ces temps de fêtes où Dieu est souvent bien absent parce que non attendu, non désiré, non reconnu… pour méditer sur « les évènements » : c’est-à-dire, pour nous aujourd’hui, faisons mémoire, dans la louange, de l’année écoulée pour y discerner les dons de Dieu, les grâces reçues, les signes de sa présence… Si chacun peut, ici et maintenant, trouver dans sa relecture de l’année écoulée un événement heureux et dire au Seigneur : ‘Merci pour cette joie !’, ou une épreuve affrontée et dire :’Merci Seigneur d’avoir été avec moi !’, nous aurons ainsi, comme Marie, posé le regard de la foi sur la réalité de nos vies, sur ce qui nous est advenu.

Les bergers aussi nous apprennent à entrer dans la foi par la porte du cœur, le cœur qui se réjouit et qui invite à passer du don au donateur, du bienfait au Créateur, de l’étonnement à l’émerveillement, de l’émerveillement au témoignage.

Nous serons témoins du Christ si nous avons su d’abord nous émerveiller de tous les dons qui, en lui, nous sont faits par Dieu : son Salut, sa Vie, son Amour… En nous tendant les bras, c’est tout cela que l’Enfant de la crèche nous offre, et nul n’est exclu de ces dons ! Nous n’avons, à notre tour, qu’à ouvrir nos bras, nos cœurs au Don de Dieu et à nous émerveiller d’être aimés ainsi !

Marie, les bergers… autant de compagnons de route  pour guider nos pas sur le chemin de la foi, autant de guides pour accueillir aujourd’hui, intimement, personnellement, le Don de Dieu, Jésus vivant, notre Joie, notre Avenir, notre Espérance ! Qu’il le soit vraiment pour chacun de vous en cette année qui commence sous le signe de Marie ! Amen.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je recherche