Homélie du 28 février par le père Laurent Maurin

Notre Dame des Sources

Publié le 1 mars 2021

2ème Dimanche de Carême — Année B

Pour lire les textes de la messe :

Transfiguration

Moïse comme Elie passaient pour les deux prophètes de la première Alliance qui n’étaient pas vraiment morts ; ils doivent revenir pour annoncer le Grand Prophète, celui qui récapitule tout. Dans ce sens leurs présences auprès de Jésus est logique pour ceux qui vivent de sa foi. Ils sont même tout indiqués pour témoigner de sa Résurrection ! Leurs apports du passé devenus présents apparaissent alors dans la splendeur et la lumière. Tout devient limpide et lumineux, comme jamais on n’avait vu sur terre.

La présence de Moïse rappelle que tous les commandements de Dieu, ses dix paroles, le décalogue, sont présents et récapitulées dans la seule parole venue de Dieu que l’on entend avec Jésus : « c’est lui mon enfant bien aimé, écoutez-le » : Amour et écoute.

La présence d’Elie rappelle que le lien entre le Ciel et la Terre est rétabli, lui qui est enlevé aux cieux sur son char de feu, dans les nuées.

Dans tout cela c’est bien le même Dieu, unique et créateur qui se manifeste. Celui attendu déjà et que l’on connait avec Jésus.

De même Dieu est là avant Jésus et après Jésus. C’est l’expérience qu’en font les premiers chrétiens, vers 70, lorsque Marc écrit son Evangile. Pierre, Jacques et Jean représentent déjà la diversité des communautés qui ont la même foi en Jésus sauveur, mais dans les pratiques, voire des interprétations différentes. Pierre et déjà une communauté plus institutionnelle avec les Douze et l’ouverture aux païens, Jacques et son groupe au contraire plus centré sur le judaïsme même s’il reconnait la messianité de Jésus, et Jean et sa communauté plus initiatique, avec le rôle des femmes et des onctions…

Nous aussi aujourd’hui, dans notre diversité chrétienne, voyons l’essentiel, notre foi en Jésus vivant “qui nous unie“, quelques soient les rites, les prescriptions suivies ou la priorité donnée, l’interprétation même de cette parole. Pour tous, que la présence de Jésus nous éclaire.

Aujourd’hui, nous sommes invités à prendre de la hauteur, sur cette montagne. Une hauteur qui nous permet de contempler la création pour faire les choix les plus justes et les plus vrais possibles pour ce monde complexe. Jésus nous donne la lumière nécessaire pour cela.

P. Laurent Maurin

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *