La Semaine Sainte, Reflexion-Méditation par le Pere Martial Leblanc

Notre Dame des Terres en Haute-Charente

Publié le 4 avril 2020

Chers frères et sœurs,
En ce temps propice à l’écoute de La Parole, je vous propose une réflexion-méditation tout au long de la semaine Sainte. Cette réflexion-méditation s’appuie sur l’Évangile de la Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 26, 14-75 / 27,1-66) ; Évangile que la liturgie nous offre pour ce Dimanche des Rameaux.

Je vous propose 4 points :
I – De la « Pâque juive » au Mont des Oliviers, encore un peu de liberté…. (Mt 26, 14-46)
II – Mais de trahison en trahison, de faux témoignages en faux témoignages…quelle arrestation ! quel procès ! (Mt 26, 47-75 / 27,1-10)
III – Un condamné par « faux » témoignages, un gracié par « vrai » chantage…(Mt 27, 11-31)
IV – Crucifié, humilié, mais surtout RESSUSCITÉ ! (Mt 27, 32-66)

Ce découpage est arbitraire et ne tient pas compte des « normes » de l’étude d’un texte biblique, étude appelée encore exégèse. Je viendrai juste vous faire part de ce que m’inspire le texte au moment où je l’ai redécouvert pour moi-même, mes paroissiens, pour vous, pour nous tous enfants de Dieu. Je laisserai le soin à ceux qui le souhaitent de le communiquer ou pas.

Avant de vous proposer ce parcours, intéressons-nous à la fête que nous célébrerons dimanche, celle des Rameaux et de la Passion de Notre Seigneur Jésus Christ.

Les Rameaux : Bien sûr, nous retenons que le peuple de Jérusalem accueille Jésus en brandissant des rameaux pour manifester leur joie. Les rameaux soulignent aussi, à cette époque, l’importance accordée à celui ou celle, qui est acclamé(e).

En me rappelant l’entrée de Jésus dans Jérusalem, au-delà des « Hosanna ! », des vêtements étendus sur son passage, des cris de joie, et de ces fameux rameaux, me rappelant aussi la Passion du Christ, je me suis dit, quel contraste avec l’attitude qu’auront ces mêmes personnes quand ils choisiront de libérer Barabbas. Plus question de Rameaux ! tout semble perdu pour ceux qui croient, ses disciples. Pour eux tout est en train de s’effondrer, leurs habitudes de tous les jours à suivre Jésus, leurs certitudes qu’il est le Messie, le sauveur ! mais que faire, de quoi sera fait demain, comment ne pas craindre nous-aussi pour notre propre vie ?
Ce que ressentait les disciples, ne le ressentons-nous pas en ces jours difficiles et d’incertitudes ?

Et pourtant ! Rappelons-nous, l’épisode du Déluge, Dieu a manifesté son pardon et son amour à l’humanité quand la colombe est revenue vers l’arche de Noé, portant en son bec un RAMEAU d’olivier (Gn 8, 10-11). Il est le symbole qu’un renouveau est en cours, qu’un autre possible advient, que la vie rejaillit !
Eh bien, frères et sœurs, levons les yeux et oui, acclamons ce Jésus qui entre dans Jérusalem terrestre où il va accomplir l’œuvre salvatrice de Dieu pour les hommes ! Il est le RAMEAU, sorti de la souche de Jessé ! Il est le Christ ! Il est le fils du Dieu Vivant ! Il est le RAMEAU DE LA VIE, tous ceux qui seront greffés en lui et qui se nourriront de sa sève, comme lui porteront du fruit et connaîtront la VIE ETERNELLE. Vie que nous célèbrerons lors de la veillée pascale et le matin de Pâques !

Vous voyez frères et sœurs, rien n’est impossible à Dieu et aux hommes de bonne volonté. Alors patience, persévérance et confiance, oui un renouveau sera possible, oui un autre possible est en train d’advenir, oui la Vie jaillit et rejaillira ! Bonne fête des Rameaux et de la Passion de Notre Seigneur Jésus Christ, confinés dans le cœur de Dieu, contemplons-le, il est le Rameau en qui se trouve le chemin, la vérité et la vie ! (Jn 14,6)

Père Martial Leblanc

Contact

Père Martial Leblanc
Rue de la Chapelle, 16270
05 45 71 12 44
paroisse.notredamedesterres@dio16.fr