Sur la route d’Emmaüs

Catéchèse

Publié le 16 avril 2021

Évangile en video

https://www.theobule.org/video/sur-la-route-d-emmaus/108

Évangile selon Saint Luc, chapitre 24, versets 13 à 27

Le jour de la résurrection de Jésus, deux disciples font route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem.
Ils parlent entre eux de tout ce qui s’était passé.
Or, Jésus lui-même s’approche, et marche avec eux.
Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
Jésus leur dit :
« De quoi discutez-vous en marchant ? »
Alors, ils s’arrêtent, tout tristes.
L’un des deux, nommé Cléophas, lui répond :
« Tu es bien le seul à Jérusalem qui ignore ce qui s’est passé ces jours-ci. »
« Quoi donc ? »
« Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth. Cet homme, Jésus, était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple.
Les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié.
Et nous, nous espérions qu’il allait délivrer Israël. C’est arrivé il y a déjà trois jours
À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau,
elles n’ont pas trouvé son corps. Elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, annonçant qu’il était vivant.
Quelques-uns de nos compagnons sont aussi allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. »
Il leur dit alors :
« Esprits sans intelligence ! Cœurs lents à croire tout ce que les prophètes ont dit ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît pour entrer dans sa gloire ? »
Et, partant de Moïse et de tous les prophètes, il leur explique dans toute l’Écriture, ce qui le concerne

Les disciples d'Emmaüs - Lc 24, 13-27 - Suite du récit en base de la page  "Si vous avez aimé" - catéchèse enfants - Théobule

Commentaire de l’évangile

Ils croyaient avoir tout vu, tout compris, et s’en retournaient tout dépités… La route était lourde et brûlante, harassante et poussiéreuse… et puis il y avait le souvenir pénible des trois jours écoulés qui avaient vu mourir leur ami et maître. Mais il fallait bien rentrer chez soi après avoir célébré la Pâque.
Et reprendre la route. Ils ne savaient pas que ce routard qui marchait avec eux, cet inconnu devenu compagnon, allait leur révéler une autre route : celle de la Parole de Dieu .

Ils croyaient s’éloigner après avoir tout perdu, et c’est Dieu qui s’approchait d’eux, se préparant à leur rendre toute leur joie .

Mais il se fait tard. Une table. Du pain. C’est tout… Et c’est énorme! Le signe attendu est là. C’est à ce moment que les yeux des disciples s’ouvrent:
Dans le tout petit signe du partage du pain, se cache la Vie Pleine, la Vie plus forte que la mort : ils reconnaissent Jésus mais celui-ci disparaît.

Alors, les disciples se lèvent et retournent à Jérusalem.
Ils y retrouvent leurs amis et leur racontent ce qui s’est passé sur le chemin.

Jésus était mort… Maintenant il est vivant !
Cela paraît incroyable. Ses amis ont du mal à le croire : ils ont tous besoin de le voir,
de l’entendre et de le toucher.

Jésus ressuscité vient à leur rencontre et il les invite à croire.
Il demande à tous ses disciples d’être les témoins de sa résurrection et de dire au monde entier qu’il est vivant.

PRIÈRE

prière disciple d'Emmaüs

A nos stylos et crayons de couleur !

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact

Pastorale Catéchétique
Annick Tribot, Joëlle Ayrault
226 Rue de Bordeaux, Angoulême
05 45 91 34 44

Les chantiers de notre diocèse

Donner pour l’installation d’une communauté à Bassac

UN NOUVEL AVENIR POUR L’ABBAYE MILLÉNAIRE DE BASSAC, SI CHÈRE AU CŒUR DES CHARENTAIS, SE DESSINE ENFIN ! Un prêtre, accompagné de plusieurs permanents, ont rejoint l’abbaye début février 2022 pour animer au quotidien un lieu de prière et d’hospitalité ouvert à tous, dans l’esprit de laudate si, avec une attention particulière confiée par mgr […]
En savoir plus
127 020 € financés sur un objectif de 172 000 €

Soutenons ensemble la rénovation de la façade de la Maison Diocésaine !

Dès l’automne prochain, notre Maison diocésaine devrait commencer à faire peau neuve. La Maison diocésaine est au centre et au service de l’Église en Charente : elle héberge tous les services diocésains, certains mouvementset des associations qui comptent dans le paysage charentais : RCF Charente, BD Chrétienne, etc… Elle profite d’une situation géographique exceptionnelle, au […]
En savoir plus
69 685 € financés sur un objectif de 162 000 €

Je recherche