Homélie du dimanche 21 mars 2021

Saint Martin en Val de Cognac

Publié le 21 mars 2021

Dimanche 21 mars 2021  – 5èmedimanche de Carême–Homélie du Père Pierre-Marie ROBERT
3ème scrutin pour les catéchumènes (Laurence et Zeina-Rita), au Sacré-Cœur

Evangile de la résurrection de Lazare

Jésus, vainqueur du péché et de la mort en chacun de nous

                                    Voici donc l’ultime étape dans votre préparation, chères catéchumènes, sachant bien que le Baptême vous sera donné le jour de Pâques à St-Léger, à la messe de 11h, ainsi que l’Eucharistie (la 1èrecommunion à Jésus-hostie) et la confirmation, le dimanche 13 juin, ici au Sacré-Cœur, par notre évêque.

C’est vraiment l’heure pour vous deux et pour nous tous de croire en Jésus ressuscité, le grand vainqueur du péché, du mal et de la mort. C’est l’heure de la Passion et de la Croix qui délivrent et relèvent nos existences blessées, mortelles, ainsi nous participons à la vie éternelle promise.

                  L’épisode de la résurrection de Lazare raconté dans l’évangile, qui est plutôt la réanimation d’un corps mort revenu à la vie antérieure, annonce la propre mort et résurrection du Seigneur Jésus à Jérusalem. Elle est un signe éloquent pour révéler la puissance de Vie qui est en lui et qu’il reçoit de son Père et elle manifeste la foi de Marthe, la sœur du mort et que « beaucoup de juifs crurent en lui. » « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » « Ne te l’ai-je pas dit ? 

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. »Quelques jours après cet événement à la maison de Béthanie, chez ses amis Lazare, Marthe et Marie, Jésus va connaître l’humiliation et l’épreuve de la mort jusque dans sa chair, afin de détruire le germe de la mort à sa racine ; c’est le prix de son corps livré, de son sang versé par amour pour les pécheurs. Il s’agit bien pour le Serviteur de Dieu, pour accomplir toute justice, de descendre dans la mort, de s’abaisser, de s’anéantir, littéralement de se « vider », de déposer sa vie, témoignant ainsi du rayonnement de la Gloire de Dieu, de la Puissance d’amour total qui fait vivre. Pour ressusciter et nous ressusciter en Lui, Jésus doit mourir, consentir librement à sa propre mort et c’est sa vie qu’il donne. L’évangéliste n’occulte pas l’émotion et les pleurs qui habitent Jésus dans sa profonde humanité, il sera traversé par l’angoisse du jardin de l’agonie avant le procès qui émettra sa condamnation à mort.

                  « Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu » ; comme elle est poignante la profession de foi de Marthe à l’adresse de Jésus : « oui, Seigneur, je le crois : tu  es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. » C’est  cette proclamation qui touche le cœur de Jésus et qui va le provoquer à agir pour donner la vie à Lazare. La foi donne Dieu, touche Dieu lui-même qui réagit en retour pour communiquer Sa Vie en abondance, pour guérir du péché qui conduit à la mort. « Il n’est par le Dieu des morts, mais des vivants. » « Dieu ne veut pas la mort du pécheur, mais qu’il se convertisse et qu’il vive. »

Il y a 2 semaines, Jésus disait à la femme de Samarie : « Si tu savais le don de Dieu… » Aujourd’hui, il dit à Marthe, cette femme de Judée : « Si tu crois…Crois-tu cela ? » Chères catéchumènes, il s’adresse à vous spécialement avec les mêmes paroles, il s’adresse à chacun et chacune de nous, car il a « les paroles de la vie éternelle. » Elles sont appelées à s’inscrire en lettres d’or dans nos cœurs.

                  Préparons-nous à entrer dans la Passion de Jésus par amour pour nous et pour tous. Attachons à sa croix nos pleurs, nos cris, nos souffrances, que le sang de Jésus nous recouvre et nous sanctifie pour goûter une vie nouvelle. Que la prière si bien connue de St-Ignace de Loyola nous inspire et nous soutienne :

“Âme de Jésus-Christ, sanctifie-moi.
Corps de Jésus-Christ, sauve-moi.
Sang de Jésus-Christ, enivre-moi.
Eau du côté de Jésus-Christ, lave-moi.
Passion de Jésus-Christ, fortifie-moi.
O bon Jésus, exauce-moi. Dans tes blessures, cache-moi. Ne permets pas que je sois séparé de toi.
De l’ennemi, défends-moi. A ma mort, appelle-moi. Ordonne-moi de venir à Toi pour qu’avec tes Saints, je te loue dans les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.”

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact

Paroisse Saint Martin en Val de Cognac
10 Rue Monseigneur Lacroix, 16100 Cognac
05 45 82 05 71
paroisse.cognac@dio16.fr

Je recherche