Le 1er mai est la fête de Saint Joseph l’Artisan

Diocèse d'Angoulême

Nous fêtons aujourd’hui, saint Joseph comme artisan et travailleur manuel. Charpentier de son métier, il coopéra par le travail de ses mains à l’œuvre créatrice et rédemptrice, tout en gagnant le pain de la Sainte Famille et, avec Marie, en éveillant à la vie des hommes l’Enfant que Dieu lui avait confié.
Pie XII a institué en 1955 la fête de saint Joseph artisan, destinée à être célébrée le 1er mai de chaque année.
La phrase ‘tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église’ rappelle, en même temps que la présence de saint Joseph (Patron de l’Église universelle), la protection du Ciel envers l’Église.
Mémoire de saint Joseph, travailleur. Le charpentier de Nazareth travailla pour subvenir aux besoins de Marie et de Jésus et initia le Fils de Dieu aux travaux des hommes. C’est pour cela qu’il est le modèle et le protecteur des travailleurs chrétiens qui le vénèrent en ce jour où, dans de nombreux pays du monde, on célèbre la fête du travail.

Martyrologe romain

(Source : nominis.cef.fr)

Le 1er mai, l’Eglise célèbre Saint Joseph artisan – à ne pas confondre avec la célébration du 19 mars, celle de saint Joseph, époux de la Vierge Marie et patron de l’Eglise Universelle. Instaurée par Pie XII en 1955, cette fête met à l’honneur saint Joseph en tant que travailleur. En effet, charpentier à Nazareth, Joseph prodigua par son travail ce qu’il fallait pour subvenir aux besoins de Marie et de Jésus. “C’est pour cela qu’il est le modèle et le protecteur des travailleurs chrétiens qui le vénèrent en ce jour où, dans de nombreux pays du monde, on célèbre la fête du travail“, nous dit le martyrologue romain. 

Qui était saint Joseph ?

 De Saint Joseph, saint Matthieu nous dit dans son évangile que « c’était un juste ». Saint Joseph est discret dans les évangiles : leurs auteurs ne rapportent aucune parole de ce “juste”, charpentier à Nazareth, en Galilée.

Il n’en demeure pas moins que celui qui fut l’époux chaste et fidèle de Marie la Mère De Dieu, accomplit cependant avec une confiance admirable ce que Dieu lui demande. L’ange lui avait dit : « Ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse. » et Joseph prit chez lui Marie son épouse. L’ange lui avait dit : « Lève-toi, prends l’enfant et sa mère. » et Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère et s’enfuit en Égypte. Il est un vrai fils d’Abraham : il croit et fait ce que Dieu lui dit.

Lorsque Jésus disparaît pendant trois jours lors du pèlerinage à Jérusalem, Joseph accompagne la quête de Marie : « Ton père et moi nous te cherchions. » Et Jésus, même s’il se consacre désormais « aux affaires de son Père » n’en est pas moins soumis à celui qui, sur terre, a autorité paternelle sur lui. Le Père savait à qui il confiait son Fils unique et sa Mère.

(Source : KTO)

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Informations

Eglise Saint Joseph l'Artisan à Soyaux
19 Rue de Vaucouleurs, Soyaux, France

samedi 01 mai 2021 à 10h30

Les chantiers de notre diocèse

Donner pour l’installation d’une communauté à Bassac

UN NOUVEL AVENIR POUR L’ABBAYE MILLÉNAIRE DE BASSAC, SI CHÈRE AU CŒUR DES CHARENTAIS, SE DESSINE ENFIN ! Un prêtre, accompagné de plusieurs permanents, ont rejoint l’abbaye début février 2022 pour animer au quotidien un lieu de prière et d’hospitalité ouvert à tous, dans l’esprit de laudate si, avec une attention particulière confiée par mgr […]
En savoir plus
127 495 € financés sur un objectif de 172 000 €

Soutenons ensemble la rénovation de la façade de la Maison Diocésaine !

Dès l’automne prochain, notre Maison diocésaine devrait commencer à faire peau neuve. La Maison diocésaine est au centre et au service de l’Église en Charente : elle héberge tous les services diocésains, certains mouvementset des associations qui comptent dans le paysage charentais : RCF Charente, BD Chrétienne, etc… Elle profite d’une situation géographique exceptionnelle, au […]
En savoir plus
76 945 € financés sur un objectif de 162 000 €

Je recherche