Exprimer sa souffrance et l’apprivoiser avec Chemin d’Espérance 16

Familles

Chemin d’Espérance 16, Groupe des personnes séparées, divorcées, remariées ou non propose une rencontre samedi 21mai 2022 de 14h30 à 17h00 à la maison diocésaine d’Angoulême ( Salle Sainte Thérèse)
Contact : 06 62 00 85 64 – 05 45 21 44 12 ou 06 82 10 86 89

Sur le chemin de la reconstruction, il est important d’oser exprimer ses souffrances et de mettre à jour ses blessures. Il nous faudra apprendre à trouver des mots pour les nommer, pour dire ce qui fait mal et laisser la Parole de Dieu faire son chemin.

Le divorce peut bien ou mal se passer. Subi ou voulu, il peut être un choc ou une libération, il est toujours un séisme dans une vie. Il remet en cause l’identité profonde, l’équilibre humain et spirituel. C’est la source de grandes souffrances psychologiques, affectives, relationnelles, familiales, spirituelles, qui ont naturellement des conséquences physiques autant que morales. Ce questionnement intense peut faire remonter des souffrances cachées qu’on avait consciemment ou inconsciemment cherché à masquer.

Des questions pour préparer notre rencontre :

  • Qu’est-ce qui me fait mal ?
  • Quelles sont les blessures que cela révèle en moi ?

Avant la rencontre, nous vous invitons à méditer l’Evangile de Marc 10,46-52, en prenant le temps de noter ce que je comprends (l’exprimer avec mes mots) ou ce que je re-découvre ; ce qui me questionne, résiste ou que j’aimerais mieux comprendre ; ce qui rejoint mon expérience.

Jésus et ses disciples arrivent à Jéricho. Et tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait, était assis au bord du chemin.

Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! »

Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! »

Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le. » On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. »

L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus.

Prenant la parole, Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » L’aveugle lui dit : « Rabbouni, que je retrouve la vue ! »

Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a sauvé. » Aussitôt l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin.

  • Pour aller plus loin, nous vous invitons à méditer ces extraits du psaume 21 :  

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?  Le salut est loin de moi, loin des mots que je rugis.

Mon Dieu, j’appelle tout le jour, et tu ne réponds pas ; même la nuit, je n’ai pas de repos.

C’est en toi que nos pères espéraient, ils espéraient et tu les délivrais.

Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ; en toi ils espéraient et n’étaient pas déçus.

C’est toi qui m’as tiré du ventre de ma mère, qui m’a mis en sûreté entre ses bras.

A toi je fus confié dès ma naissance ; dès le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.

Ne sois pas loin : l’angoisse est proche, je n’ai personne pour m’aider.

Je suis comme l’eau qui se répand, tous mes membres se disloquent. Mon cœur est comme la cire, il fond au milieu de mes entrailles. 

Ma vigueur a séché comme l’argile, ma langue colle à mon palais. Tu me mènes à la poussière de la mort.

Vous qui le craignez, louez le Seigneur, glorifiez-le, vous tous, descendants de Jacob, vous tous, redoutez-le, descendants d’Israël.

Car il n’a pas rejeté, il n’a pas réprouvé le malheureux dans sa misère ; il ne s’est pas voilé la face devant lui, mais il entend sa plainte.

Tu seras ma louange dans la grande assemblée ; devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.

Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ; ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent : « A vous, toujours, la vie et la joie ! »

 La terre entière se souviendra et reviendra vers le Seigneur, chaque famille de nations se prosternera devant lui :

 Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ; on annoncera le Seigneur aux générations à venir.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Informations

Maison Diocésaine

samedi 21 mai de 14h30 à 17h00

Contact

Pastorale Familiale en Charente
226 Rue de Bordeaux, Angoulême
pastofamiliale@dio16.fr

Contacts

LOLOUM Martine

Responsable de Chemin d'Espérance 16
06 62 00 85 64
chemindesperance@gmail.com

Les chantiers de notre diocèse

Donner pour l’installation d’une communauté à Bassac

UN NOUVEL AVENIR POUR L’ABBAYE MILLÉNAIRE DE BASSAC, SI CHÈRE AU CŒUR DES CHARENTAIS, SE DESSINE ENFIN ! Un prêtre, accompagné de plusieurs permanents, ont rejoint l’abbaye début février 2022 pour animer au quotidien un lieu de prière et d’hospitalité ouvert à tous, dans l’esprit de laudate si, avec une attention particulière confiée par mgr […]
En savoir plus
127 020 € financés sur un objectif de 172 000 €

Soutenons ensemble la rénovation de la façade de la Maison Diocésaine !

Dès l’automne prochain, notre Maison diocésaine devrait commencer à faire peau neuve. La Maison diocésaine est au centre et au service de l’Église en Charente : elle héberge tous les services diocésains, certains mouvementset des associations qui comptent dans le paysage charentais : RCF Charente, BD Chrétienne, etc… Elle profite d’une situation géographique exceptionnelle, au […]
En savoir plus
69 685 € financés sur un objectif de 162 000 €

Je recherche