Se permettre de vivre ses émotions

Familles

Publié le 10 novembre 2022

26 novembre 2022 – 14h30 /17h30 -CHEMINS D’ESPERANCE 16 – Rencontre des personnes séparées, divorcées, remariées ou non.

Maison diocésaine – 226 roule de Bordeaux.

Après le choc de la séparation, se manifeste parfois l’envie d’oublier…ou, à l’inverse, surgit l’incapacité de ressentir des émotions. 
Ce qui se passe en nous est très fort, et parait incompréhensible ou inexprimable. 
Et pourtant, laisser s’exprimer ses sentiments et ses émotions est nécessaire.

Les émotions sont un autre langage que les mots. Elles expriment ce qui nous touche, nous bouleverse. Elles sont précieuses car elles nous parlent de nous-mêmes et de ce que nous ressentons. Les nommer, et les reconnaître, c’est important. Si nous les refusons, elles se cacheront en nous pour rejaillir à notre insu de manière incontrôlable.

Des questions pour préparer notre rencontre 

  • Depuis ma séparation ou mon divorce, quelles émotions m’habitent ou m’ont habité(e) ?
  • Quelles conséquences concrètes ont-elles sur mes relations avec les autres, avec Dieu ?
  • Y a-t-il des émotions que je m’interdis ?  Pourquoi ? Lesquelles ?

Avant la rencontre, nous vous invitons à vous arrêter sur ce passage d’Evangile,  

En prenant le temps de contempler la scène : quelles émotions semblent habiter les personnes dans la barque ?
Comment cet évangile me parle t’il ? (l’invitation de Jesus à passer sur l’autre rive avec lui, la description la la tempête, ce que disent les disciple et ce que dit Jésus…)

Ce jour-là, le soir venu, il dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. »
Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait. Lui dormait sur le coussin à l’arrière.

Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? »
Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme.

Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? »
Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

Evangile selon saint Marc 4,35-41
  • Pour aller plus loin

Seigneur, tu m’appelles par mon nom

Seigneur, je le sais, tu m’appelles par mon nom. 

Si j’écoute, si je développe cette oreille intérieure, celle du cœur profond, alors je parviens à entendre ta voix murmurer en moi : « Tu es mon enfant bien-aimé. »

Alors, fort de cette certitude, je peux passer la porte de l’enclos, puisque tu es le passage, la Porte.

Oui, Seigneur, avec toi je ne crains rien. Je marche au milieu de mes frères, si différents dans leurs croyances, leur incroyance, leur origine et leur culture. Je peux les rencontrer sans crainte, faire route avec eux, car tu es avec moi.

Gloire à toi qui m’appelles à sortir, à quitter l’enclos pour risquer l’inconnu dans l’histoire des hommes.

Anonyme 

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Pastorale Familiale en Charente
226 Rue de Bordeaux, Angoulême
pastofamiliale@dio16.fr

Contacts

LOLOUM Martine

Responsable de Chemin d'Espérance 16
06 62 00 85 64
chemindesperance@gmail.com

Les chantiers de notre diocèse

Donner pour l’installation d’une communauté à Bassac

UN NOUVEL AVENIR POUR L’ABBAYE MILLÉNAIRE DE BASSAC, SI CHÈRE AU CŒUR DES CHARENTAIS, SE DESSINE ENFIN ! Un prêtre, accompagné de plusieurs permanents, ont rejoint l’abbaye début février 2022 pour animer au quotidien un lieu de prière et d’hospitalité ouvert à tous, dans l’esprit de laudate si, avec une attention particulière confiée par mgr […]
En savoir plus
131 936 € financés sur un objectif de 172 000 €

Soutenons ensemble la rénovation de la façade de la Maison Diocésaine !

Dès l’automne prochain, notre Maison diocésaine devrait commencer à faire peau neuve. La Maison diocésaine est au centre et au service de l’Église en Charente : elle héberge tous les services diocésains, certains mouvementset des associations qui comptent dans le paysage charentais : RCF Charente, BD Chrétienne, etc… Elle profite d’une situation géographique exceptionnelle, au […]
En savoir plus
84 361 € financés sur un objectif de 162 000 €

Je recherche