Message de Mgr Hervé Gosselin pour l’année St Joseph

ActualitésDéclarations de l'évêqueFamille

Publié le 19 mars 2021

Salut, gardien du Rédempteur, époux de la Vierge Marie. 
À toi Dieu a confié son Fils ; en toi Marie a remis sa confiance ; avec toi le Christ est devenu homme.
O bienheureux Joseph, montre-toi aussi un père pour nous, et conduis-nous sur le chemin de la vie. Obtiens-nous grâce, miséricorde et courage, et défends-nous de tout mal. Amen.
Donné à Rome, Saint Jean de Latran, le 8 décembre

Voici 150 ans, le Pape Pie IX déclarait saint Joseph Patron de l’Eglise catholique, et pour fêter cet anniversaire, le Pape François a déclaré une année jubilaire saint Joseph, commencée par la fête de l’Immaculée Conception le 8 décembre 2020.

Discret mais très présent, saint Joseph a sa place reconnue et il reste partout et en tous temps très vénéré. Saint Jean Paul II avait écrit une très belle exhortation apostolique, Redemptoris Custos. Il y a quelques années, le Pape Benoit XVI a demandé que son nom soit cité dans la prière eucharistique reconnaissant ainsi en ce grand témoin, un acteur éminent dans l’histoire du Salut.

En ce 19 mars nous fêtons celui qui après une annonciation par l’Ange du Seigneur (Mt 1, 20) a accepté la mission d’être l’Epoux de la Vierge Immaculée et de devenir le père de l’enfant qu’elle porte, acceptant le rôle de père… « Ne crains pas de prendre chez toi ton épouse car ce qui a été engendré en elle est de par l’Esprit Saint. Elle enfantera un fils et tu l’appelleras du nom de Jésus ». Dans Patris Corde, le Cœur du Père, lettre apostolique du Pape François, saint Joseph nous est présenté avec des qualités du Père du Ciel. 

Prier saint Joseph, c’est contempler la Sainte Famille et tourner nos regards vers la Trinité de qui toute communion familiale, conjugale, filiale est issue. 

Ce 19 mars, Fête de saint Joseph, notre Pape a décidé une année spéciale consacrée à la famille, cinq ans après la parution de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia, sur la beauté et la joie de l’amour familial, texte trop vite oublié et qui n’a pas encore porté les fruits espérés. En cette « année de la famille Amoris Laetitia », le Pape François « entend s’adresser à toutes les communautés ecclésiales du monde, en exhortant chacun à être témoin de l’amour familial ». Cette année se terminera en juin 2022 par la 10ème rencontre mondiale des familles à Rome.

Il faut faire l’expérience que l’Evangile de la famille est une joie qui remplit le cœur et toute la vie. Au cours de cette année à venir, douze propositions concrètes seront faites par le Vatican pour permettre à la famille de fortifier son identité et de devenir toujours plus lumière dans les ténèbres du monde. Il s’agit de proclamer la grandeur du sacrement de mariage qui a en soi « une force transformatrice pour l’amour humain » et diriger l’action pastorale pour qu’elle devienne transversale, de manière à inclure toutes les composantes de la famille. Une dizaine de vidéos du Pape viendront expliquer les différents chapitres de ce document majeur sur la famille. (wwwamorislaetitia.va )

Les familles ont besoin d’être encouragées et sont appelées à être évangélisatrices par leur exemple de vie. 

1.   Diffuser le contenu de l’exhortation apostolique “Amoris Laetitia, pour « leur faire expérimenter que l’Évangile de la famille est une joie qui remplit le cœur et la vie tout entière » (AL 200). Une famille qui découvre et éprouve la joie d’avoir un don et d’être un don pour l’Église et la société « peut devenir une lumière dans l’obscurité du monde » (AL 66). Et le monde d’aujourd’hui a besoin de cette lumière !

2. Annoncer que le sacrement du mariage est un don et qu’il a en soi une force transformatrice de l’amour humain. Pour ce faire, il est nécessaire que les prêtres et les familles marchent ensemble dans une coresponsabilité et une complémentarité pastorale entre les différentes vocations dans l’Église (cf. AL 203).

3. Faire des familles les protagonistes de la pastorale familiale. Pour cela, il faut « un effort d’évangélisation et de catéchisme envers la famille » (AL 200), car une famille disciple devient aussi une famille missionnaire.

4. Faire prendre conscience aux jeunes de l’importance d’une formation à la vérité de l’amour et au don de soi, par des initiatives qui leur soient consacrées.

5. Elargir le regard et l’action de la pastorale familiale pour qu’elle devienne transversale, de manière à inclure les époux, les enfants, les jeunes, les personnes âgées et les situations de fragilité familiale.

En donnant forme à l’expérience concrète de l’amour, explique le communiqué du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, « le mariage et la famille manifestent la haute valeur des relations humaines, dans le partage des joies et des peines, dans le déroulement de la vie quotidienne, en orientant les personnes vers la rencontre avec Dieu. Ce chemin, lorsqu’il est vécu avec fidélité et persévérance, renforce l’amour et réalise cette vocation à la sainteté, propre à chaque personne, qui se concrétise dans les relations conjugales et familiales. En ce sens, la vie familiale chrétienne est une vocation et un chemin de sainteté, une expression du « visage le plus beau de l’Église » (Gaudete et Exsultate 9)”.

La famille est dans le plan de Dieu : elle est issue du cœur même de la Trinité et contenue dans la création de l’homme créé à l’image de Dieu « homme et femme il les créa ». Reprendre ce thème de la famille nous recentre dans le dessein de Dieu qu’il inspire par son Esprit pour que l’Eglise, « Famille de familles » soit un lieu de refuge et de vie. 

Puissent nos communautés chrétiennes, paroisses et équipes s’inspirer du modèle de la Sainte Famille et pour que le don de l’Esprit renouvelle la vitalité de nos réalités diocésaines, nous te prions Joseph : 

Je te salue, Joseph, toi que la grâce divine a comblé.
Le Sauveur a reposé entre tes bras et grandi sous tes yeux.
Tu es béni entre tous les hommes et Jésus, l’enfant divin de ton virginale épouse est béni.
Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,
prie pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,
et daigne nous secourir à l’heure de notre mort.

+ Mgr Hervé Gosselin, le 19 mars 2021

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contacts

GOSSELIN Hervé Mgr

Êveque
Secrétariat : 05 45 91 86 89
mgr.herve.gosselin@dio16.fr

Les chantiers de notre diocèse

Donner pour l’installation d’une communauté à Bassac

UN NOUVEL AVENIR POUR L’ABBAYE MILLÉNAIRE DE BASSAC, SI CHÈRE AU CŒUR DES CHARENTAIS, SE DESSINE ENFIN ! Un prêtre, accompagné de plusieurs permanents, rejoindront l’abbaye début février 2022 pour animer au quotidien un lieu de prière et d’hospitalité ouvert à tous, dans l’esprit de laudate si, avec une attention particulière confiée par mgr Hervé […]
En savoir plus
18 232 € financés sur un objectif de 172 000 €

Soutenons ensemble la rénovation de la façade de la Maison Diocésaine !

Dès l’automne prochain, notre Maison diocésaine devrait commencer à faire peau neuve. La Maison diocésaine est au centre et au service de l’Église en Charente : elle héberge tous les services diocésains, certains mouvementset des associations qui comptent dans le paysage charentais : RCF Charente, BD Chrétienne, etc… Elle profite d’une situation géographique exceptionnelle, au […]
En savoir plus
6 103 € financés sur un objectif de 162 000 €

Je recherche