Expo au jardin

Solidarité

Publié le 8 septembre 2021

L’équipe charentaise du CCFD-Terre solidaire a réalisé quatre panneaux pédagogique pour présenter la démarche du potager de la maison diocésaine. Ces panneaux sont exposés contre la clôture du jardin durant tout le mois de la Création puis viendront illuminer de leurs couleurs vives le cloître de la maison diocésaine.

Promenons nous autour du jardin 18-19 septembre de 14h à 16h

Durant le weekend du 18-19 septembre, à l’occasion des journées du patrimoine, des visites sont organisées à la maison diocésaine. Ce sera également l’occasion de venir découvrir l’exposition et de rencontrer l’équipe des jardiniers (entre 14 et 16h) pour échanger avec eux sur le projet et les méthode de culture. Une rencontre conviviale et qui pourrait être contagieuse !

aller un peu plus loin : genèse de noter expo

Un des grands sujets de réflexion et d’action au CCFD – Terre solidaire concerne la souveraineté alimentaire, c’est à dire la capacité pour un peuple de pouvoir cultiver et se nourrir en suffisance. Cet enjeu est particulièrement crucial pour les populations des pays du sud, victimes de conditions climatiques difficiles, de conflits armés, de l’accaparement des terres par de grands propriétaires, d’une dégradation de l’environnement, de logiques prodictivistes pour l’exportation … Pour y faire face, de plus en plus de projets d’agro-écologies se sont développés avec nos “partenaires” du Sud. Ils sont prométeurs et porteurs d’espérance car, comme le dit notre pape François, “tout est lié”: la préservation des écosystèmes, la qualité des productions vivrières, la gestion des ressources en eau, le partage des savoirs, la conservation des semences, la possibilité de vivre dignement dans un territoire rural valorisé, la dignité des femmes, les conditions d’une paix durable, etc. Tout est lié.

En travaillant sur ce sujet, notre petite équipe charentaise a d’abord voulu tisser des liens avec des agriculteurs de notre département rural, en commençant par les associés d’un GAEC installés en bio et dont le siège se situe au nord du département. Pendant 3 ans, au fil de nos rencontres avec eux et avec les partenaires que nous avons reçus au cours des périodes de carême, nous avons mis en raisonnance les préoccupations et les solutions mises en oeuvre par ces agriculteurs charentais avec celles que portent des groupes de paysans accompagnés par le CCFD – Terre solidaire en Amérique latine (Brésil, Pérou). Un dialogue s’est construit, un intérêt mutuel, des échanges, de l’amitié.

Puis nous avons voulu aller plus loin, concrètement. C’est ainsi qu’est né en 2019 le projet d’un jardin potager cultivé au pied de la maison diocésaine, qui pourrait fournir des légumes frais et bios aux résidents et aux cuisines de la maison. Les objectifs sont nombreux : expérimenter nous-même ce que nous promouvons ; susciter la curiosité et l’échange avec les personnes qui fréquentent les lieux ; donner de la visibilité aux projets du CCFD – Terre solidaire et ses partenaires; faire réfléchir aux enjeux de l’agro-écologie ; proposer un jardin ouvert, où on a envie de s’attarder, contempler la nature qui pousse, cueillir une salade ou une tomate en s’émerveillant…

Ce projet a mis “en route” une petite équipe d’agriculteurs en retraite, qui se sont laissés interpeler, ont accepté cette remise en question technique et ce défi qu’est la création d’un jardin d’une centaine de mètres carrés en permaculture sur une prairie en friche. Les prêtres âgés, résidents du foyer logement de la maison diocésaine, sont heureux d’en profiter et d’apporter leur soutien pour l’arrosage. De son côté, la maison diocésaine a accepté d’accueillir notre jardin. Dans la foulée, elle s’est même lancée dans un second projet, déployé sur le reste du terrain : un jardin “partagé” qui met à disposition des carrés à cultiver pour des gens du quartier qui le désireraient. Les habitants des immeubles environnants ont répondu avec enthousiasme à l’initiative et notre jardin potager est donc à présent voisin avec le jardin partagé, ce qui favorise la rencontre et le partage ! Enfin, avec le groupe qui porte le label “Eglise Verte” pour le diocèse, nous avons préparé 4 beaux panneaux pédagogiques accompagnés d’un livret (à retirer à l’accueil de la maison diocésaine)

En suivant la démarche de l’action catholique, Voir-Juger-Agir, les “visiteurs” de l’expo peuvent se laisser interroger : quel impact a la situation actuelle pour nos modes de vie ? A quelles conversions sommes nous invité ? Etc. Comme l’Eglise l’a fait lors du synode sur l’Amazonie, nous avons essayé de nous mettre à l’écoute de la sagesse des peuples de la forêt. Des passage de l’encyclique Laudati si’ viennent nous éclairer : nos choix ici ont un impact pour notre maison commune et ses habitants les plus vulnérables là-bas. L’esprit de la permaculture nous est présenté à partir de l’expérience de la ferme de Bec Hellouin.

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les chantiers de notre diocèse

Donner pour l’installation d’une communauté à Bassac

UN NOUVEL AVENIR POUR L’ABBAYE MILLÉNAIRE DE BASSAC, SI CHÈRE AU CŒUR DES CHARENTAIS, SE DESSINE ENFIN ! Un prêtre, accompagné de plusieurs permanents, rejoindront l’abbaye début février 2022 pour animer au quotidien un lieu de prière et d’hospitalité ouvert à tous, dans l’esprit de laudate si, avec une attention particulière confiée par mgr Hervé […]
En savoir plus
27 633 € financés sur un objectif de 172 000 €

Soutenons ensemble la rénovation de la façade de la Maison Diocésaine !

Dès l’automne prochain, notre Maison diocésaine devrait commencer à faire peau neuve. La Maison diocésaine est au centre et au service de l’Église en Charente : elle héberge tous les services diocésains, certains mouvementset des associations qui comptent dans le paysage charentais : RCF Charente, BD Chrétienne, etc… Elle profite d’une situation géographique exceptionnelle, au […]
En savoir plus
30 126 € financés sur un objectif de 162 000 €

Je recherche