6ème dimanche de Carême: l’entrée à Jérusalem et la passion de Jésus

Catéchèse

Publié le 26 mars 2021

Évangile en video

https://www.theobule.org/video/la-passion-de-jesus-mt-27-32-54/766

Evangile selon saint Matthieu, chapitre 27, versets 32 à 54

Les soldats chargent Jésus de sa croix et demandent à un passant, Simon originaire de Cyrène, de l’aider.
Arrivés en un lieu appelé Golgotha, ils proposent à Jésus une boisson vinaigrée mais il ne veut pas en boire.
Ils le crucifient, se partagent ses vêtements et placent au-dessus de sa tête une inscription indiquant le motif de sa condamnation : « Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs. »
Les passants, les grands prêtres, les scribes et les anciens se moquent de lui et l’injurient :
« Sauve-toi toi-même, si tu es Fils de Dieu et descends de la croix ! »
« Il en a sauvé d’autres et il ne peut pas se sauver lui-même ! Il est roi d’Israël : qu’il descende maintenant de la croix et nous croirons en lui ! »
« Il a mis sa confiance en Dieu. Que Dieu le délivre maintenant, s’il l’aime ! Car il a dit : “Je suis Fils de Dieu.’’ »
À partir de la sixième heure, c’est-à-dire midi, toute la terre est plongée dans l’obscurité jusqu’à la neuvième heure.
Vers la neuvième heure, Jésus crie d’une voix forte :
« Éli, Éli, lema sabactani ? »
Ce qui veut dire :
« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »
Puis Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rend l’esprit.

C’est alors que le rideau du Sanctuaire se déchire en deux, depuis le haut jusqu’en bas ; la terre tremble et les rochers se fendent.
À la vue de ces événements, le centurion et ceux qui sont là sont saisis d’une grande crainte et disent :
« Vraiment, celui-ci était Fils de Dieu ! »

La passion de Jésus - Mt 27, 32-54 - catéchèse enfants - Théobule

Commentaire de l’évangile

C’est dur d’imaginer combien Jésus a souffert avec la croix : trahison de ses amis, jugement injuste, moqueries. On lui fait porter l’énorme croix alors qu’il a été torturé… Et en plus, il est cloué sur le bois, c’est
horrible. Les bras écartés, tout distendu, il n’arrive plus à respirer. Pourquoi Dieu laisse faire ? Pourquoi
ne délivre-t-il pas son Fils ?
En fait, Dieu et Jésus sont d’accord : ‘‘il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux
qu’on aime (Jn 15, 13)’’. Au cœur de nos souffrances, nous savons que Jésus est à nos côtés, nous savons
que Dieu n’est pas indifférent puisque lui-même a connu toute cette douleur ! Quand nous sommes
méchants, nous nous mettons du côté des abrutis qui ont trahi, abandonné, ricané, craché, tapé… C’est
tellement moche !
Pendant ce temps-là, le diable se frotte les mains. Jésus, son pire ennemi va mourir, et comme en plus, ce
sont les hommes qui le mettent à mort, Dieu va sûrement leur en vouloir à jamais. L’alliance entre Dieu
et les hommes va être enfin rompue. Le diable imagine qu’il devient le seul maître !
Mais ce que le diable n’a pas prévu, c’est que Jésus va ressusciter, il va vaincre la mort. C’est précisément à ce moment-là que la communion entre les hommes et Dieu est scellée à jamais. Jésus est à la fois
homme et Dieu. Quand il ressuscite, il entraîne les hommes dans son élan : nous aussi, nous ressusciterons après la mort. Le diable s’est fait avoir !

PRIÈRE

Seigneur, sur le bois de la croix,
tu as les bras grand ouverts,
pour nous inviter à te rejoindre,
dans le royaume de ton Père.
Avec tes bras grand ouverts,
tu écartes le mal et la mort,
et ton amour est si grand,
que tu vas en inonder la terre.
Et moi, à genoux devant toi,
je lève les yeux vers ta croix,
je te dis ‘‘merci Seigneur,
prends-moi dans tes bras’’.
Amen

FAIS FLEURIR L’ARBRE DE VIE 6/7

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact

Pastorale Catéchétique
Annick Tribot, Joëlle Ayrault
226 Rue de Bordeaux, Angoulême
05 45 91 34 44

Les chantiers de notre diocèse

Donner pour l’installation d’une communauté à Bassac

UN NOUVEL AVENIR POUR L’ABBAYE MILLÉNAIRE DE BASSAC, SI CHÈRE AU CŒUR DES CHARENTAIS, SE DESSINE ENFIN ! Un prêtre, accompagné de plusieurs permanents, ont rejoint l’abbaye début février 2022 pour animer au quotidien un lieu de prière et d’hospitalité ouvert à tous, dans l’esprit de laudate si, avec une attention particulière confiée par mgr […]
En savoir plus
126 520 € financés sur un objectif de 172 000 €

Soutenons ensemble la rénovation de la façade de la Maison Diocésaine !

Dès l’automne prochain, notre Maison diocésaine devrait commencer à faire peau neuve. La Maison diocésaine est au centre et au service de l’Église en Charente : elle héberge tous les services diocésains, certains mouvementset des associations qui comptent dans le paysage charentais : RCF Charente, BD Chrétienne, etc… Elle profite d’une situation géographique exceptionnelle, au […]
En savoir plus
69 685 € financés sur un objectif de 162 000 €

Je recherche