 Fête du CHRIST, ROI de l’Univers

Saint-Pierre de Segonzac

Publié le 21 novembre 2020

Fête du CHRIST, ROI de l’Univers – (St,Matthieu25,31-46)

Garder ouvertes à Dieu et aux autres :

– les portes de notre intelligence pour mieux comprendre la Parole de Dieu et celles de nos frères,

– les portes de notre liberté afin de nous engager librement et par amour à marcher à la suite de Jésus,

– les portes de notre volonté afin de rester vigilants, audacieux, disponibles, humbles et heureux de marcher à la suite du Christ Roi de l’Univers.      

                             

Quel est donc ce roi dont le trône est une croix, le sceptre royal, un rameau ?

Quel est donc ce roi tout couronné d’épines ?

Quel est donc ce roi de la dérision humaine, visage défiguré, mains percées, côté ouvert ? Et quel est son royaume ?

« INRI », sur l’écriteau cloué  au sommet de   la croix, est la proclamation solennelle de ses condamnateurs : « Jésus de Nazareth, roi des juifs ».

C’est la fête du Christ, Roi de l’univers ! Elle fut instituée par le Pape Pie XI en 1925 et elle marque la fin de l’année liturgique, puisque dimanche prochain, nous entrerons dans le temps de l’Avent, temps préparatoire à Noël !

LA FIN D’UNE ANNÉE LITURGIQUE NOUS INVITE A CÉLÉBRER

CELUI QUI,   AU-DELÀ DU TEMPS,   DOMINE L’HISTOIRE DE NOTRE HUMANITÉ,

DEPUIS  SON COMMENCEMENT   JUSQU’À   SON ACHÈVEMENT EN DIEU !

Son Règne est celui de la justice et de l’amour.

La préface de la messe de ce jour de fête, nous fait chanter :

« RÈGNE SANS LIMITE ET SANS FIN : RÈGNE DE VIE ET DE VÉRITÉ, RÈGNE DE GRÂCE ET DE SAINTETÉ, RÈGNE DE JUSTICE, D’AMOUR ET DE PAIX », SOURCE DE TOUTE ESPÉRANCE…

Règne dont la construction patiente est la mission de chaque homme de bonne volonté. Le Christ, Roi de l’Univers n’est pas un roi qui règne en potentat ou en dictateur. Il est Roi-Serviteur qui s’abaisse et livre sa vie pour tous.

 En levant les yeux vers notre Roi, Maître et Sauveur, nous sommes invités à convertir nos cœurs et nos représentations afin de comprendre que la puissance royale réside dans le service des autres et non dans l’oppression, dans le partage et non dans la corruption, dans le pardon et non dans le jugement, dans le don de soi et non dans l’exploitation des autres !

 Citoyens de culture républicaine, nous avons du mal à comprendre ce qu’est un roi. Notre représentation est le plus souvent liée aux exemples du passé ou de l’actualité : roi figurant, sans pouvoir autre que celui du prestige – roi opprimant, habillé d’un pouvoir coercitif ou dominateur.

 Mais le Christ Roi n’est pas quelqu’un qui s’impose à notre liberté humaine au risque de l’aliéner et de faire de nous des esclaves !

 En méditant le dernier chapitre de l’évangile de St. Matthieu (ch. 25), au jugement dernier, nous sommes en présence d’un roi démuni, qui a faim, qui a soif, qui est nu, qui est malade, qui est prisonnier, qui est étranger, un roi qui a besoin des hommes .

En méditant l’évangile de ce jour , en St Matthieu 25,31-46, nous sommes invités à contempler le Christ miséricordieux : Il promet le Royaume éternel au bon larron qui lui adresse cette prière : «  Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. »

RECONNAITRE,  CÉLÉBRER,  CHANTER  LA ROYAUTÉ DU CHRIST,

  • c’est entrer en communion avec Lui,
  • c’est vivre notre mission royale de baptisés,
  • c’est aussi accepter que nos cœurs et nos vies soient habillés du tablier du serviteur, de la croix du Sauveur, de la nudité et de la fragilité du nouveau-né, de la lumière et de la vie du Ressuscité !

Pour prolonger notre méditation dans la prière :

           

Partagez cette page à vos amis !




Télécharger au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Paroisse de Saint Pierre de Segonzac
1 Rue Jean d'Hermy, 16130 Segonzac
05 45 83 40 07
paroisse.segonzac@orange.fr